Brasilia, un musée à ciel ouvert

Changement de décor radical en arrivant à Brasilia la capitale fédérale du Brésil. Après la nature sauvage de la jungle amazonienne, nous voici en pleine jungle urbaine dans une ville qui, aux premiers abords peut donner mal à la tête ! Après un vol de quelques heures depuis Manaus nous atterrissons et posons nos sac à dos dans la zone hôtelière nord de la ville. Il faut savoir que les hôtels se trouvent tous dans le même secteur, il y a la zone hôtelière nord et la zone hôtelière sud, les deux secteurs étant séparés uniquement par le terre-plein principal de la ville au niveau de la tour T.V. Ailleurs dans la ville il est difficile de trouver un hôtel.

Comment fonctionne la ville ?

Brasilia est une ville assez fascinante pour qui s’intéresse de près ou de loin à l’architecture et à l’urbanisme. Le plan pilote (plan d’ensemble) de la ville a été imaginé par l’urbaniste Lucio Costa en 1957. Quand on survole Brasilia, on repère distinctement sa forme d’avion, avec ses ailes et son corps. Tout est très organisé dans la ville et l’ensemble tourne autour de deux axes routiers, l’Eixo Rodoviario du nord au sud, sorte de squelette des ailes de l’avion et l’ Eixo Monumental, d’est en ouest, l’axe réservé aux monuments emblématiques et édifices gouvernementaux de la ville. Lieu extrêmement symbolique, la Place des Trois Pouvoirs, située à l’extrémité de l’Eixo monumental est entourée par les lieux de décisions judiciaire, exécutif et législatif du pays.

Plan-de-Brasilia-dessiné-par-Oscar-Niemeyer-en-gris-le-lac-Paranoá.

Niveau architecture, le très célèbre architecte Oscar Niemeyer a mis son grain de sel un peu partout dans la ville. Il est à la tête de très nombreux projets monumentaux (et souvent sublimes) qui sont aujourd’hui l’une des plus grandes richesses de la ville.

En bref Brasilia est une ville très étalée, faite de grands espaces déserts et de zones construites dans laquelle on se repère facilement une fois que l’on en a compris les bases ! A pieds, il est plutôt difficile d’y circuler car la ville entière n’a été pensée que pour la circulation des voitures. Mais évidemment comme à notre habitude nous nous débrouillons très bien avec nos gambettes quitte à faire quelques sprints pour traverser des sortes d’autoroutes en pleine ville ! Il en faut plus pour nous décourager.

Que voir à Brasilia ?

Brasilia n’est pas une ville dans laquelle on flâne au détour de ruelles charmantes. C’est par sauts de puce ( grands sauts) que l’on peut la parcourir et visiter ses monuments principaux. Brasilia est très interessante, parfois déroutante et toujours pleine de surprises. En vérité, malgré son côté peu hospitalier, Brasilia a su nous charmer.

  • La tour T.V

Photo obligatoire devant le  » Eu ❤ Brasilia » avant de monter en haut de la tour de télévision de la ville. Cette tour se voit de très loin tellement elle est grande et imposante. Par rapport au plan pilote, elle se trouve en queue d’avion, à l’extrême opposé de la place des trois pouvoirs. Cette tour de radio-télédiffusion mesure 224 mètres. On peut grimper en ascenseur jusqu’à sa plateforme panoramique qui offre avant tout une vue incroyable sur la ville. La montée de la tour est gratuite. Sacrée ville ! Et ce n’est que le début.

Brésil Brasilia_04

Brésil Brasilia_03

Petit détour par le centre commercial Conjunto Nacional ( gardez-le bien en tête pour son « food court » car vous aurez du mal à trouver où vous restaurer dans cette ville ! ), puis par le théâtre national Claudio Santoro qui est fermé lorsque nous y passons.

Brésil Brasilia_10

Marche rythmée au son des voitures sur l’Eixo Monumental et passage devant la bibliothèque nationale de Brasilia.

Brésil Brasilia_11

 

  • Le musée national de Brasilia 

Première petite perle architecturale de la ville, ce musée imaginé et construit par l’architecte brésilien Oscar Niemeyer en 1960. Son dôme et ses rampes nous font penser à la planète Saturne. Ce musée accueille toute l’année des expositions temporaires dans les parties hautes et basses de l’édifice. Et une fois de plus, les expos sont totalement gratuites et ouvertes à tous.

Brésil Brasilia_12

L’intérieur du musée est incroyable, très haut de plafond, presque étourdissant. Deux expositions se tiennent lorsque nous visitons l’édifice, des photos assez folles, très hippies et assez cul surprennent les visiteurs. En bas, l’artiste joue avec les matières, les collages, les couleurs pour donner un résultat détonant. Une vraie bulle ce dôme, que l’on apprécie autant de l’extérieur que de l’intérieur.

 

  • La cathédrale métropolitaine Nossa Senhora Aparecida 

A cinq minutes de marche du musée, on se trouve face à un monument incroyable. Une cathédrale ça ? Et oui et une cathédrale signée Oscar Niemeyer ( pour changer un peu)  et inaugurée en 1970. De forme hyperboloïde ( quesaco ?),  d’un diamètre de 70 mètres, ses 16 colonnes de 90 tonnes chacune rejoignent le ciel. A l’entrée, 4 immenses statues qui représentent les évangélistes Matthieu, Marc, Luc et Jean se tiennent là pour nous accueillir et nous inviter à pénétrer dans la cathédrale.

Brésil Brasilia_33

Brésil Brasilia_35

L’intérieur est spectaculaire, baigné de lumière. Les vitraux dans les teintes de bleu rendent compte de toute leur splendeur une fois à l’intérieur. Des statues d’anges flottent au milieu de la cathédrale. Il règne ici une belle ambiance qui touche le visiteur au delà de ses croyances.

Brésil Brasilia_40

Une sorte de machin-chose peu esthétique se tient à côté de la cathédrale. Une annexe ? On vous l’accorde, ça ne fait pas rêver !

Brésil Brasilia_24

On s’engage alors le long de l’esplanade des ministères. Chaque ministère se tient dans un bâtiment comme sur la photo ci-dessus. C’est un enchainement sur plusieurs centaines de mètres des mêmes bâtiments. C’est spécial, pas très réjouissant mais quand même à voir.

 

  • Le ministère des affaires étrangères ou Palácio Itamaraty

Celui-ci a eu droit à un look plus sympa que les autres et pourtant ils sont tous signés Niemeyer. On ne peut pas y entrer mais l’espace aquatique tout autour donne un côté très « zen » au bâtiment. Autant être détendu avant de traiter de sujets internationaux de grande envergure !

Brésil Brasilia_43

Brésil Brasilia_46

Brésil Brasilia_44

Brésil Brasilia_47

 

  • Le Parlement bicaméral du Brésil ou Congrès national 

Cet édifice est l’une des œuvres principales de l’architecte Oscar Niemeyer. Le bâtiment se compose d’un édifice double: la partie coiffée d’une coupole convexe abritant le Sénat, la partie coiffée d’une coupole concave accueillant la Chambre des députés auquel sont reliés deux gratte-ciel jumeaux abritant les services administratifs du Congrès.

Brésil Brasilia_48

Brésil Brasilia_49

Brésil Brasilia_51

 

  • Le tribunal fédéral suprême 

Brésil Brasilia_53

 

  • Praca dos Três Poderes 

C’est un des lieux les plus emblématiques de la ville de Brasilia. Avec sa statue des Dois Guerreiros qui est un hommage aux travailleurs qui ont aidé a la construction de la capitale fédérale du Brésil, cette place, immense est censée faire le lien entre les pouvoirs  judiciaires, législatifs et administratifs. A l’extrémité est de l’ Eixo Monumental, cette place se trouve alors selon le plan pilote au niveau du cockpit de l’avion, emplacement essentiel dans l’avion.

Brésil Brasilia_57.jpg

 

  • Centre culturel dos Três Poderes

Brésil Brasilia_54

 

  •  Palacio da Alvorada

Ce palais, toujours signé Niemeyer et construit entre 1957 et 1958 est la résidence officielle de tous les présidents du Brésil depuis Juscelino Kubitschek. C’est le premier édifice gouvernemental a avoir été construit à Brasilia. Il est en bout de terre, face au lac de Paranoa. Le jour où nous nous y rendons il n’est pas possible de le visiter. Les visites sont possibles en groupe seulement les mercredis de 14h30 à 16h50. 

Brésil Brasilia_95

 

  • Le pont Juscelino Kubitschek 

Ce pont, inauguré en 2002 et en hommage au président Juscelino Kubitschek, connu pour avoir supporté et encouragé toute l’urbanisation de Brasilia, mesure 1200 mètres de long et fait 60 mètres de haut. Il rallie l’axe monumental à l’autre côté du lac de Paranoa. C’est très impressionnant de le parcourir à pieds ! Ca bouge beaucoup et l’espace piéton est assez restreint. Bien en hauteur, proche du bord, secoués par chaque passage de voiture, on se cramponne pour le traverser mais on oublie pas d’admirer la vue !

Brésil Brasilia_59

Brésil Brasilia_65

Brésil Brasilia_64

Enfin de l’autre côté du pont, on fait la rencontre d’un énorme castor qui est tranquillement en train de prendre son repas sur les bords du lac. Ici au Brésil, les castors ont une taille relativement impressionnante.

 

  • Le parc écologique Dom Bosco 

On réussit à prendre un bus non loin du pont afin de nous rendre au parc écologique Dom Bosco, une bien belle découverte sur la bordure du lac. Ici, les locaux viennent partager de bons moments entre baignade dans le lac, pic-nic en famille et observation du coucher de soleil. Il fait vraiment bon s’y balader, s’assoir sur un banc…

Brésil Brasilia_68.jpg

Brésil Brasilia_67

 

  • Pontao do lago Sul

C’est vraiment l’endroit chic et branché de Brasilia. De l’autre côté du lac et accessible facilement par le pont Honestino Gimaraes, c’est l’endroit hype pour se balader, louer un bateau ou un jet-ski et encore principalement pour prendre un verre et manger un bon petit plat ! Ici, on commande des sushis, des acaÏ bowl et plein d’autres mets mode et tendance et c’est très bon malgré une addition un peu salée.

Brésil Brasilia_72

 

  • Sanctuaire Dom Bosco

Quelle découverte ! De l’extérieur, le bâtiment est plutôt austère, limite angoissant mais quand on rentre on se retrouve dans un univers tout a fait incroyable. Erigé en l’honneur de Saint Jean Bosco, le patron de la ville de Brasilia, ce sanctuaire est un lieu de recueillement fait d’immenses vitraux bleus et mauves qui reflètent une lumière changeante et fabuleuse selon les heures de la journée et l’intensité du soleil. Quelle beauté, quelle élégance et de nuit, il parait qu’une quantité incroyable de bougies sont allumées et donnent encore une autre dimension à ce lieu unique en son genre.

Brésil Brasilia_84

Brésil Brasilia_81

 

  • Le stade Mané Garrincha 

Brésil Brasilia_86

Raccourci de fortune et descente périlleuse pour se rendre dans le quartier des ambassades de la ville.

Brésil Brasilia_90

 

  • Temple bouddhiste Terra Pura

Brésil Brasilia_96

 

  • Temple de la Bonne Volonté

On l’appelle aussi Temple de la Paix ou Pyramide des Esprits Lumineux. C’est un endroit très intrigant, limite angoissant par moments mais c’est le monument le plus visité de la ville. Certains s’y sentent vraiment bien et d’autres éprouvent une certaine gêne en franchissant ses portes. En 20 ans, plus de 19 millions de pèlerins du pays et du monde ont visité ce Temple qui est devenu une référence en terme de pèlerinage œcuménique (ouvert à toutes les religions). Alors, secte ou pas secte ? Et bien disons que le fonctionnement de ce temple s’en approche dans bien des aspects.

Brésil Brasilia_99

Brésil Brasilia_109

Brésil Brasilia_104

La salle principale du temple ou nef nous plonge directement dans un univers spécial. Comme le décrit avec justesse Cristalange, son carrelage de granit a été disposé en spirale, de façon à ce que le visiteur, dès son entrée, puisse parcourir le chemin de couleur sombre, qui tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, représentant le chemin de l’Être Humain à la recherche d’un point d’équilibre, son passé, les erreurs à laisser derrière soi. Au centre de la pyramide, exactement sous le cristal (le plus gros cristal pur au monde), se trouve une plaque ronde en bronze qui symbolise la découverte de la Lumière et le début d’une nouvelle journée. Le visiteur se débarrasse alors de son fardeau, empli de l’énergie du cristal qui pointe vers le ciel, en appréciant « l’ici et maintenant ». Il poursuit alors son chemin en marchant sur la couleur claire, dans le sens des aiguilles d’une montre, en réfléchissant aux nouvelles valeurs du moment présent, d’un avenir plus léger, d’un sentier illuminé par des valeurs pures morales et spirituelles acquises par le propre effort de l’Être Humain.

Le jour où nous visitons le temple il n’y a pas grand monde mais il parait que les jours de célébrations spéciales attirent des centaines voire des milliers de gens sous cette nef rendant le spectacle encore plus mystique.

Il y a beaucoup d’autres curiosités dans ce temple comme par exemple la salle égyptienne qui propose au visiteur de descendre quelques marches pour se trouver dans un salon à peine éclairé où musique et décorations venues tout droit d’Egypte antique vous invite à la méditation. Quelle drôle de sentiment de se trouver là…  on se pose beaucoup de questions quant à la décision initiale d’avoir pensé un lieu pareil.

_alf2252-800_0

Brésil Brasilia_113

Il y a aussi une partie du temple consacrée au fondateur du lieu, José de Paiva Netto, président de la Légion de la Bonne Volonté (LBV), qui l’a inauguré en octobre 1989. On trouve aussi un Mandala sacré, autre objet emblématique du temple. Ce mandala de cristal a été offert au temple par une artiste allemande. Ce mandala représente deux facettes : un symbole de l’Œcuménisme Total (cercle dans lequel tous les champs d’activité humaine se retrouvent en Dieu, en passant par la Bonne Volonté), et la recherche de l’élévation spirituelle de l’Être Humain.

Dans ce lieu plein de surprises on trouve aussi une fontaine sacrée, un tombeau mystique, une exposition de peinture et autour du bâtiment, une bibliothèque, des salles de classe… un vrai (petit) empire. Rentrer dans le cercle des amis de la Bonne Volonté c’est aussi participer financièrement de manière… régulière !

Brésil Brasilia_110

Cet endroit est une sacrée découverte, un lieu à ne pas manquer lors de sa visite à Brasilia. Qu’importe ce qu’on en pense c’est un lieu qui impressionne par sa grande organisation. Pour en savoir un peu plus cliquez ici.

Brésil Brasilia_100

Brésil Brasilia_89

Pour finir, la folle vue depuis notre chambre d’hôtel ! Pas mal non ?!

En 5 jours complets dans Brasilia nous avons pu faire l’essentiel de la ville à notre rythme et à pieds ! Prenez le temps de visiter la ville à fond car elle offre beaucoup de belles découvertes aux plus curieux. Ce qui est très plaisant c’est que toutes les visites mentionnées plus hauts sont totalement gratuites !

.
.
Les points d’intérêt à Brasilia :
.


.
.
Voir d’autres articles au Brésil :

Bresil Sao Paulo São Paulo, la ville aux deux visages
Bresil Manaus Manaus, bienvenue en Amazonie
Bresil Jungle Manaus L’aventure au cœur de la jungle amazonienne
Bresil Alto Paraiso Alto Paraíso de Goiás, bulle de nature
bresil Voir tous nos articles sur le Brésil

7 réflexions sur “Brasilia, un musée à ciel ouvert

  1. Toujours super intéressant. Écrire ses articles après le retour c’est encore être en voyage.
    J’ai tardé à le lire, manque souvent de connexions et notre Écosse qui nous prend du temps….
    À bientôt pour la suite. Amicalement

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s