Chutes d’Iguaçu : gare aux éclaboussures !

Nous sommes prêts à visiter l’une des plus grandes merveilles naturelles du monde. Même si les endroits très touristiques nous font un peu peur, nous ne pouvions pas rater ça! Ce qui est bien avec ce site c’est qu’il peut se visiter deux fois et depuis deux pays différents. Le côté brésilien pour débuter doucement mais surement puis le côté argentin des chutes pour la claque finale car c’est en effet le côté le plus impressionnant.

Foz do Iguaçu, l’approche brésilienne des chutes

Un bus de ville et une bonne heure de trajet après nous arrivons à l’entrée du site touristique menant aux « cataratas do Iguacu » ou chutes d’ Iguaçu. Bonne nouvelle, nous sommes plutôt hors saison et du coup le site est beaucoup moins fréquenté qu’à d’autres moments de l’année. Bon, pour l’instant depuis notre arrivée au Brésil nous ne croisons pas trop de touristes ! Où se cachent-ils ? A Rio ? Pas de file d’ attente pour les tickets, pas de file d’attente non plus pour grimper dans le bus qui nous emmène aux chutes. Il fait beau, enfin ! La journée s’annonce délicieuse.

Bresil Foz do Iguacu Chutes 05

Nous entrons vite dans le vif du sujet à la sortie du bus quand nous découvrons un premier point de vue incroyable sur les chutes. Nous rêvions de voir les fameux arc-en-ciel sur les chutes qui sont provoqués par le mélange eau-soleil. Nous sommes exhaussés. Dès le début nous apercevons ce phénomène naturel toujours aussi surprenant. C’est magique. Et ces chutes d’une puissance folle dans ce décor qui nous fait penser au film Jurassic Park… c’est juste incroyable.

 

Le parcours très bien balisé nous amène de points de vue en points de vue.  Le débit de ces chutes est carrément affolant. Et ce bruit ! On reste gaga devant tant de beauté. Chaque facette des chutes offre quelque chose de différent. De la cascade la plus monumentale à celle bien plus petite logée au cœur d’une végétation dense.

Bresil Foz do Iguacu Chutes 11.JPG

On arrive à la partie la plus intense du site. Celle où l’on peut emprunter une passerelle en fer pour se retrouver au plus près des chutes. Et qui dit au plus près dit aussi tout mouillé ! C’est le moment de sortir les anoraks et de la jouer tactique pour prendre des photos sans noyer l’appareil. On avance donc sur la passerelle. Le soleil joue à cache-cache mais dès qu’il sort, il fait apparaitre avec lui ce sublime arc-en-ciel. En effet, on sort pas mal mouillés mais avec de bien jolies photos !

Bresil Foz do Iguacu Chutes 29

On revient sur nos pas et grimpons la tour d’observation qui offre une sacrée vue du haut des chutes. Cette tour avec ascenseur a été pensée pour permettre aux personnes en chaise roulante de pouvoir accéder à cette partie des chutes sans avoir à faire tout le parcours en amont. D’ailleurs le site est vraiment bien pensé pour les personnes handicapées physique depuis la prise en charge en bus jusqu’à cette portion accessible à tous.

Bresil Foz do Iguacu Chutes 33

Bresil Foz do Iguacu Chutes 26

Bresil Foz do Iguacu Chutes 51

On ne réussit plus à s’entendre parler (ça fait des vacances) tellement le bruit de l’eau est fort. On quitte le haut du site avec un arc-en-ciel plus défini que jamais. On se dit que c’est quand même dingue un endroit où l’on peut voir presque chaque jour des arcs-en-ciel.

 

Avant de repartir, petit tour aux inévitables boutiques souvenirs et à l’espace restauration. Nous avons prévu de petits sandwich et nous sommes bien contents quand nous voyons les prix pratiqués dans le parc.

 

Quiconque vient voir les chutes doit aussi faire la connaissance de quelques Quatis ou Nasua en français ! Ce sont de sales petites-(moyennes) bêtes plutôt attendrissantes aux premiers abords mais qui se font une joie de dépouiller les touristes s’ils laissent trainer un peu de nourriture. L’un d’eux a d’ailleurs bondit sur le sac d’une dame sans crier gare ! Imaginez : la bête étalée de tout son long sur la besace, la dame qui essaye de se dépêtrer de la situation et l’amie de cette dame, qui, dans un élan de courage vient déloger l’animal en le prenant avec vigueur à deux mains ! C’est le genre de scène cocasse qui reste en mémoire ! Et pour la petite histoire, un autre quati, en sentant nos sandwichs s’est mis à me grimper dessus (Cécile) à l’unique moment où je ne guettais par sa présence ! La preuve avec les traces de pattes sur mon pantalon (voir image plus haut ). Sacrées bestioles !

En deux heures la visite est terminée. On parle de la visite de base mais on peut rajouter tout un tas d’autres activités comme faire du kayak, de la randonnée, du vélo sur le site moyennant finance. Le site est vraiment beau, on en prend plein les mirettes et c’est très bien rodé.

Chutes d’Iguaçu (côté brésilien):
Pour s’y rendre c’est très simple ! Prendre un bus depuis le terminal de Foz do Iguaçu direction les chutes (c’est direct) pour 3,46 réals par personne. L’entrée du parc est à 64,30 réals par personne soit 17,50 euros

Du Brésil à l’ Argentine, il n’y à qu’un tampon !

Pour varier les plaisirs et pour ne rien rater, le plan est d’aller voir les chutes de l’autre côté, du côté argentin plus exactement qui est réputé encore plus beau que la partie brésilienne. Et c’est super simple d’accès depuis Foz do Iguaçu. Depuis le terminal de bus il faut prendre un car direction la frontière argentine qui est à une vingtaine de minutes de là. A la frontière (ne surtout pas oublier son passeport) nous sommes agréablement surpris de l’efficacité des équipes ! En 5 minutes on a nos deux tampons d’entrée sur le sol argentin. Le même bus nous récupère de l’autre côté et nous amène à Puerto Iguazu où l’on a le choix de : finir le parcours en taxi ou prendre un autre bus. On partage un taxi avec un autre couple et cela nous revient moins cher que le bus. Nous voici donc arrivés à l’entrée du parc. C’est parti pour un tour !

De l’incroyable dans du sublime

La visite des chutes d’Iguazu du côté argentin nous réserve la découverte d’un très beau cadre, magnifiquement aménagé pour l’accueil des touristes. Le prix d’entrée est un peu plus cher que celui du côté brésilien mais le lieu semble encore mieux pensé et est bien plus grand.

 

A pieds ou en petit train (inclus dans le billet d’entrée), on peut choisir sa manière de visiter le site. On commence par le site le plus éloignée du parc à savoir  » la garganta del diablo » ou gorge du diable en français. Avec un nom pareil ça doit vraiment être incroyable. Tchou-tchou ! A une allure d’escargot, le petit train nous arrête à la petite gare.

 

Nous commençons notre parcours sur une immense passerelle en fer qui passe au dessus de ce qui se transforme ensuite en de torrentielles chutes d’eau ! On évite alors de trop se pencher car malheur à celui qui tombe ici.

DSC37261903

Rien que la ballade sur la passerelle vaut entièrement le coup. On se retrouve comme flottant au dessus d’un univers surréaliste fais de rapides d’eau boueuse, d’îlots de végétation et de vieux ponts en fer laissés à l’abandon.

 

Argentine Puerto Iguacu Chutes 33

Le soleil illumine le tout, donnant à l’étendue d’eau tourbillonnante des reflets mystiques. Puis viennent les chutes. Et là, la « garganta del diablo » porte son nom mieux que quiconque. On se retrouve face à un spectacle hallucinant. Des millions de litres d’eau s’engouffrent chaque seconde dans un précipice qui semble sans fond.  C’est d’une telle violence, si sauvage, si indomptable. C’est presque effrayant de voir tant de puissance d’un coup, au même endroit. Ça donne le tournis, et quand on s’approche du bord ça fait carrément peur !

 

Là aussi on est vite mouillé. Forcément, vu les trombes d’eau, il ne faut pas croire garder son brushing intact ! On se sent si petit ici, presque ridicule face à cette immensité, cette beauté, cette force de la nature.

Argentine Puerto Iguacu Chutes 23

DSC05867.JPG

En passant par en haut

Le site est vraiment grand et offre aux visiteurs une vraie belle journée de découverte. Plusieurs petites marches sont possibles pour découvrir de différentes manières les chutes. Nous commençons pas le chemin « haut » qui comme vous l’aurez deviné surplombe les chutes avec la promesse de vous en mettre une fois de plus plein les yeux !

Argentine Puerto Iguacu Chutes 43.JPG

 

Argentine Puerto Iguacu Chutes 53

Toujours très bien organisé, c’est un vrai bonheur de marcher ici. Les chemins sont propres, bien entretenus, faciles d’accès. Du coup, le site est vraiment fait pour toutes les générations et les visites en famille fortement recommandées !

 

 

Argentine Puerto Iguacu Chutes 58

Quel spectacle ! Cette première boucle se fait une une trentaine de minutes et nous emmène en haut de quelques endroits vraiment spectaculaires avec des chutes d’eau vertigineuses et des arcs-en-ciel en toile de fond.

 

En passant par en bas

Autre sentier, autres sensations avec le chemin « bas » et son passage au plus près de l’arrivée des chutes d’eau. Certain vont même très très près pour la photo et se retrouvent complétement trempés en l’espace de quelques secondes ! Ah ! Qu’est qu’on ne ferait pas pour un selfie !

Argentine Puerto Iguacu Chutes 64

 

Argentine Puerto Iguacu Chutes 67

Toujours en évoluant sur une passerelle et dans un décor somptueux on se sent en totale harmonie avec la nature environnante. On se dit que ce parc est vraiment formidable, très respectueux de l’écosystème et avec une envie de faire partager au public une sensation de symbiose avec la nature sans jamais la défigurer avec des installations trop voyantes.

Argentine Puerto Iguacu Chutes 69

Argentine Puerto Iguacu Chutes 74

DSC06016.JPG

Quel bonheur ! Le côté argentin des chutes est en effet beaucoup mieux mais surtout très complémentaire à la première visite côté brésilien. On conseillera donc à ceux qui n’ont qu’un jour de voir en priorité le côté argentin et à ceux qui ont au moins deux jours devant eux de commencer en douceur avec le côté  brésilien puis de finir en beauté avec la partie argentine !
.

Chutes d’Iguazu (côté argentin) :
Pour y aller, prenez un bus depuis le terminal de Foz do Iguaçu direction Puerto Iguaçu. Comptez 4 réals par personne pour ce trajet qui vous emmène à la frontière et vous attend de l’autre côté pour vous emmener un peu plus loin. Ici, prenez un bus (25 réals par personne) ou partager un taxi avec deux autres personnes (20 réals par personne) pour vous rendre à l’entrée du parc. L’entrée du parc est à 500 pesos par personne (monnaie argentine que l’on peut retirer au parc) soit 28 euros  . Au retour même programme qu’à l’aller direction Foz do Iguaçu

.
.
Voir d’autres articles sur les environs des chutes d’Iguaçu :

Bresil Foz do Iguacu Foz do Iguaçu, tudo bem !
Bresil Bonito  Corumba-Bonito, l’errance brésilienne
bresil Voir tous nos articles sur le Brésil

21 réflexions sur “Chutes d’Iguaçu : gare aux éclaboussures !

  1. Je suis jalouse pour tous ces arcs-en-ciel que je n’ai pas eu! 🙂 Il faut dire que j’y étais fin décembre et que le temps était plutôt pluvieux, même qu’on a pas pu profiter du côté brésilien car au 1er stop, une averse qui ne s’arrêtait plus a fait fermer le site!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s