Sucre, édulcorant bolivien

Depuis le nouveau terminal de bus de Potosi, nous trouvons directement un bus pour la ville de Sucre. Après quatre heures d’un trajet sans rien à signaler nous arrivons de nuit dans ce qui nous semble d’ores et déjà être une ville plutôt agréable. La chasse à l’hôtel est ouverte et après quelques échecs nous trouvons enfin notre bonheur !

Potosi-Sucre:
Depuis la nouvelle gare routière de Potosi, prendre un bus local pour 40 bolivianos par personne soit 5 euros direction Sucre

Comme si nous avions changé de pays

Quoi de plus agréable que de découvrir un endroit sous un beau soleil ? Sincèrement ça donne toujours une longueur d’avance à la ville qui obtient directement notre sympathie ! Outre le temps favorable, la ville est quant à elle absolument charmante. On croirait être dans un autre pays tellement le changement de décor est radical par rapport à La Paz ou encore Uyuni.

Bolivie Sucre 63.JPG

Il faut dire que cette architecture coloniale n’en finit pas de nous charmer. Tout est très lumineux, dans les tons blancs et pierre. La Plaza 25 de Mayo est incontestablement l’une des plus belles Plaza Mayor que nous ayons eu la chance de voir depuis le début de notre périple en Amérique du sud. Ne dérogeant pas à la règle d’être pleine de vie du matin au soir elle est aussi entretenue et arborée à merveille. A l’ombre d’un des nombreux arbres, on déguste une bien bonne glace en regardant les gens passer. Lentement. Car oui ici comme au Pérou le rythme de marche est très très mou ! Ça change de la course dans le métro parisien !

On peut rester là des heures et on ne s’ennuie pas, il y a toujours quelque chose à regarder, un pigeon, un chien ou l’un des très nombreux et magnifiques monuments qui entourent la place avec élégance. Grande cathédrale de la ville, palais du gouvernement, Casa de la Libertad, théâtre… nous sommes plutôt bien entourés !

Bolivie Sucre 67

Sucre c’est chic et très jeune aussi. Ça nous fait un peu penser à Arequipa mais nous préférons ici. Il y a de nombreuses universités et en tant que capitale constitutionnelle du pays elle à un poids très important dans l’économie bolivienne. On sent aisément qu’il y a aussi beaucoup plus de moyens ici et que la municipalité entretient vraiment avec rigueur les espaces publics.

Au loin on entend les fanfares. Il ne se passe pas un jour en Amérique du Sud sans en voir une ou en entendre les entrainements ! C’est quand même super sympa cette musique live partout où nous allons !

Bolivie Sucre 132

Sucre ce n’est pas immense comparé à une ville comme La Paz mais il y a pas mal de petites rues à arpenter, de parcs à visiter et des quartiers plus ou moins populaires à découvrir. Sans compter tous les musées que l’ont peut découvrir ! Attention tout de même aux horaires et jours d’ouverture de certains lieux car il y a beaucoup d’endroits qui ferment soit très tôt soit qui n’ouvrent carrément pas certains jours !

Bolivie Sucre 15
Les blouses blanches en colère dans les rues de Sucre
Bolivie Sucre 73
Toujours ces places colorées et fleuries

Le marché central et ses pommes de terre !

Il faut toujours faire un stop dans un marché local pour s’imprégner au mieux des coutumes et saveurs culinaires. Ici, la patate est reine ! Des tonnes de pommes de terre sont vendues ici. Petites, moyennes ou carrément énormes, ces tubercules ont vraiment une place de choix. On trouve aussi des stands de jus de fruits frais et bien sûr toutes sortes d’autres fruits et légumes appétissants.

Bolivie Sucre 01

Tour Eiffel version bolivienne !

En marchant un peu vers le Palais de Justice de Sucre on fait la découverte d’un parc pour enfants tout mignon et ayant pour thème le monde des dinosaures ! Adorable mais pas adapté du tout à nos taille adultes !

Et voici l’interprétation libre de notre chère Tour Eiffel. Et orange s’il vous plait ! En tout cas au moment où nous passons ils sont en train de la briquer et de faire quelques retouches peinture. Et puis avec ce ciel bleu de bleu elle ressort quand même plutôt pas mal. Ok, on valide l’originalité.

Bolivie Sucre 13

La Casa de la Libertad

Moment culture et belle découverte avec la Maison de la Liberté située sur la Plaza 25 de mayo. C’est un lieu très emblématique de la ville, lieu où a été signé en 1825 la déclaration d’indépendance du pays. Il est alors devenu monument historique et représente le cœur du pays. On peut y peut admirer une grande statue de Simon Bolivar, surnommé le Libertador pour avoir participé à l’émancipation des colonies espagnoles d ‘Amérique du Sud dès 1813 et notamment en Bolivie.

Le lieu est aussi beau que culturellement riche et invite à une visite prolongée et à un arrêt au soleil dans le magnifique patio de la demeure.

Une exposition temporaire se tient en ce moment à la Casa de la Libertad et offre aux non-voyants et à tous ceux qui le veulent des portraits en reliefs des personnages emblématiques du pays. Entièrement tactile l’expo est très bien faite et les portraits sont très réalistes et détaillés. Une bien belle idée qui permet l’accès à la culture pour tous !

Bolivie Sucre 126

Bref, c’est un bien bel endroit à voir !

Casa de la Libertad:
L’entrée au musée est à 15 bolivianos par personne soit 2 euros

Quelques marches plus haut

En Bolivie il est plus simple de monter que de descendre et ce n’est plus quelques centaines de marches qui vont nous effrayer ! Beaucoup de villes en Amérique du Sud s’étendent sur les hauteurs et Sucre ne déroge pas à la règle. En montant un peu on se retrouve toujours dans des lieux moins touristiques, dans des rues moins fréquentées par les touristes mais plus par les locaux.

C’est le gros coup de cœur pour cette partie de la ville qui mène doucement au couvent de La Recoleta. Les rues du Gato Negro (chat noir) et du Gato Blanco (chat blanc) sont incroyablement belles. On se croirait un peu dans les îles grecques. C’est un coin tellement reposant, si pur.

Bolivie Sucre 46

Bolivie Sucre 93

Bolivie Sucre 56

Encore plus haut c’est un peu différent, beaucoup plus populaire. On se retrouve à fouler un sol de terre rouge et de sable, à trouver des habitations bien plus modestes et beaucoup de chiens errants ! On découvre un point de vue absolument sublime sur la ville et descendons cette fois vers le couvent.

Bolivie Sucre 51

Le couvent qui donne du fil à retordre aux visiteurs !

Ce couvent il se mérite ! Nous avons essayé de le visiter une première fois, il était fermé. Une deuxième fois il a ouvert au moins une demie heure après l’heure d’ouverture officielle. Nous avons cru ne jamais pouvoir le voir et pourtant nous y sommes parvenus ! Et franchement ça valait le coup de persévérer car l’endroit est un vrai bijoux.

Bolivie Sucre 34

Une fanfare ! Tiens-donc ! Comme c’est original ! Nous avons la chance cette fois d’assister au spectacle musical des enfants de l’école catholique de la place de La Peregrina. C’est trop mignon, il y a tous les âges et ils sont plus ou moins disciplinés. Un des professeurs tente tant bien que mal de gérer les plus petits mais ils sont bien plus occuper à faire les pitres. Finalement ce n’est pas si mal et à des moment plutôt harmonieux. Tambours, flûtes de Pan et marche au pas, ces petits nous font craquer.

Nous pénétrons enfin dans le couvent de La Recoleta pour une visite quasi privée. Les trois patios principaux du couvent aujourd’hui habité à l’année par des franciscains sont à couper le souffle de beauté. Orangers et citronniers à foison donnent des couleurs acidulées au lieu magique. De magnifiques rosiers rouges, roses, oranges ornent aussi avec élégance les sublimes cours ombragées.

Bolivie Sucre 113

La couleur blanche des murs, la brique marron, ces arbres verts et ce ciel bleu donnent vraiment un paysage harmonieux et apaisant. Le seul et unique cèdre survivant de Sucre se trouve ici et il est, parait-il porte-bonheur quand on en fait trois fois le tour. Pour la petite histoire, Sucre avant d’être colonisée était une immense foret de cèdres. Ils ont ensuite été rasés pour donner naissance à la ville.

En sortant du couvent avec plein de belles images dans les yeux, la place de La Peregrina nous attend baignée d’une lumière éblouissante. Quelle belle journée, quelle chouette ville !

Bolivie Sucre 33

Pour finir en beauté avec cette partie de la ville on boit une petit rafraichissement sur la terrasse du Café Mirador qui certes pratique des prix assez élevés mais offre aux clients une des plus belles vues de la ville.

Covento de la Recoleta:
L’entrée sur le site avec guide obligatoire est à 15 bolivianos soit 2 euros

Cimetière général de la ville de Sucre

Ce n’est pas forcément commun d’aller visiter un cimetière quoique à Paris avec le Père Lachaise c’est plutôt fréquent. On décide d’aller voir ce lieu très important pour la vie de Sucre et ses habitants. Et l’endroit est vraiment hors-normes. On se retrouve dans un cimetière vraiment très beau, entretenu à merveille et avec des caveaux historiques très impressionnants. C’est vraiment un endroit qu’il faut visiter avec évidemment tout le respect que l’on doit à ces genres de lieux de recueil.

Bolivie Sucre 135

A la recherche du Castillo de La Glorieta

Sur les bons conseils d’une ancienne copine de classe de primaire nous nous dirigeons vers le château de la Glorieta qui se situe non-loin du centre-ville de Sucre mais tout de même à un peu plus de 5 kilomètres par la grande route. On commence par y aller à pieds en longeant la route mais trouvons assez vite un bus local (numéro 4) pour finir le chemin jusqu’au château.

Bolivie Sucre 142

Quel édifice étonnant ! On ne s’attend pas du tout à voir cela ici. Pour la petite histoire, Don Francisco Argandoña et son épouse, Doña Clotilde, grands industriels ayant tiré richesse des mines d’argent voyagèrent en Europe et obtinrent du Pape le titre de Princes de la Glorieta aux environs de 1900. Ils s’installèrent à Sucre et chargèrent l’architecte Antonio Camponovo de la construction de leur palais princier « La Glorieta ». C’est un édifice curieux qui mélange beaucoup de styles inspirés par leurs divers voyages. Une tour octogonale de style roman, un portique arabe avec des arcs polylobés, un haut minaret avec un dôme en oignon, un petit palais et une chapelle de style gothique. Même s’il y a beaucoup de styles différents l’harmonie des lieux est tout de même appréciable et la visite de ce petit château est vraiment belle.

Bolivie Sucre 143.JPG

Bolivie Sucre 150

Bolivie Sucre 154

Les jardins du château sont aussi très jolis et offrent de belles zones ombragées. Le castillo est vide mais on ressent quand même l’atmosphère princière et bien préservée des lieux. Une bien belle découverte !

Castillo de la Glorieta:
Prendre le bus 4 depuis le centre-ville pour une vingtaine de minutes et pour 2,5 bolivianos par personne. L’entrée du château est à 20 bolivianos par personne soit 2,60 euros. Pour pouvoir y prendre des photos il faut rajouter 10 bolivianos

Dormir et manger à Sucre

Nous avons passé une semaine à Sucre ! Oui c’est beaucoup mais en même temps on a vraiment apprécié l’ambiance des lieux. Nous avons dormi a la Casa Solariega, un très chouette endroit avec de mignonnes chambre. Petit bémol au niveau de la famille qui gère l’établissement et qui fait un peu sa vie ne se souciant guère du confort auditif de ses clients ! Bon à part ça on y était plutôt bien installés.

Casa Solariega B&B :
Chambre matrimoniale en duplex à 200 bolivianos par nuit soit 26 euros avec petit-déjeuner. Au 241 Calle Grau, très bien situé et proche de la place 25 de mayo

Et pour manger on retient quelques adresses vraiment chouettes :
.

El Solar :
Très joli restaurant plutôt chic qui propose cependant une formule lunch buffet assez économique et délicieuse. Formules midi entre 25 et 45 bolivianos
.
Joy Ride restaurant:
Un endroit sympa pour prendre un verre et manger un burger le soir dans un choix d’ambiance tamisée ou plus festive à l’étage. Leur formule buffet du midi est correcte mais pas très fine. Comptez sur une centaine de bolivianos pour un diner à deux avec boissons non alcoolisées
.
Pueblo Chico:
Le cadre est vraiment top dans une petite cour joliment décorée. Ils font aussi de bons petits plats pas trop chers et de supers cocktails . Les prix des cocktails sont aux alentours des 20 bolivianos et on peut grignoter des tapas à la carte avec sa boisson
.
Papavero:
Découverte in extremis lors de notre dernier déjeuner à Sucre. Le Papavero propose un cadre intimiste et à l’abri des regards à l’étage d’un très bel immeuble. Formule déjeuner à 25 bolivianos complète et très fraiche dans un cadre très mimi à l’ambiance italienne
.
Condor Cafe:
Un super restaurant économique et végétarien qui propose chaque jour des nouveautés délicieuses et bon marché. La formule du midi à 30 bolivianos ravira tout le monde par son originalité et la qualité d’élaboration des différents plats. Les plats à la carte et les jus de fruit frais sont aussi délicieux
.
Para Ti Chocolate :
Seulement pour les plus gourmands ! Une boutique de chocolat au passage plutôt bon mais qui en plus propose quelques tables pour déguster de délicieux desserts à petits prix ! On en redemande

.
.
Voir d’autres articles avant Sucre :

Bolivie Potosi Potosi, dans les entrailles de la montagne
Bolivie Salar d Uyuni Salar d’Uyuni, la salière géante
Bolivie Desert d Uyuni Désert d’Uyuni, de roc, de lagunes et de sable
cambodge Voir tous nos articles sur la Bolivie

10 réflexions sur “Sucre, édulcorant bolivien

  1. Bonsoir ou bonjour UN PLAISIR DE CONNAITRE D AUTRES PAYS

    Tiens je pense à toi

    Aux gentils messages que tu m’apportes sur mon blog

    C’est comme un rayon de soleil

    Ceux-ci me mettent du bleu au cœur et celui-ci resplendit de joie

    Quel bonheur que tu me donnes

    Que de joie j’éprouve

    Je tiens à te remercier

    Belle journée ou belle soirée

    Bisous Bernard

    Un Peu De Tendresse

    J'aime

    1. Pas de panique chère Brigitte ! Nicolas est bien présent mais sur cet article il se tient plus derrière l’appareil photo c’est vrai !! Promis au prochain article la star revient !
      A bientôt 🙂 Et vous devez avoir hâte !!

      Aimé par 1 personne

  2. Vous êtes toujours au top ! J’ai manqué la lecture de quelques articles mais je vais vite tout rattraper ! C’est vraiment joli comme ville et je ne connaissais pas du tout, même pas de nom ! Entre les petites rues, le superbe châtea, un marché coloré et un brin de street art cette ville a tout pour plaire et vous le retranscrivez magnifiquement !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s