Désert d’ Uyuni, de roc, de lagunes et de sable

Début de journée avec vue sur le mont Ollagüe

La matinée déjà bien entamée, nous  nous enfonçons dans des paysages plus caillouteux, plus sableux et profitons d’une vue imprenable sur le Mont Ollagüe qui se trouve être à cheval sur la frontière Bolivie-Chili.

Bolivie Désert d'Uyuni 05.JPG

On nous dépose dans un endroit assez fou où l’on peut grimper de rochers en rochers  en fixant le magnifique volcan toujours en activité. C’est un vrai terrain de jeu naturel rempli de crevasses, de casquettes rocheuses et de pics bien aiguisés.

Bolivie Désert d'Uyuni 12

Laguna Cañapa, première lagune d’une longue série !

Nous arrivons maintenant dans la zone du désert d’ Uyuni réputée pour ses lagunes aux couleurs folles. Dès la première nous sommes servis en découvrant une étendue d’eau d’un bleu intense bordée d’une couche de sel épaisse. Vu le froid glacial qu’il fait dehors on pourrait facilement croire que le lac est gelé par endroit. On aperçoit d’ailleurs les premiers flamands roses qui barbotent dans la lagune. Quel spectacle poétique !

Bolivie Désert d'Uyuni 16.JPG

Bolivie Désert d'Uyuni 24.JPG

Laguna Redionda, flamands roses en pagaille et pause déjeuner !

Quelques minutes de 4×4 plus tard nous arrivons sur ce qui semble être une des lagunes les plus convoitées de la région : la laguna Redionda et sa très dense population de flamands roses. Le bleu de la lagune est ici beaucoup plus clair et les pattes immenses des flamands roses sont à peine enfoncées dedans. C’est normal, la profondeur est en moyenne de 15 centimètres.

Bolivie Désert d'Uyuni 28.JPG

Ce n’est pas la meilleure saison pour voir ces oiseaux colorés et pourtant il y en à déjà pas mal ! Ceux qui ne sont pas présents se sont déjà envolés pour San Pedro de Atacama au Chili là où à cette époque de l’ année il fait bien plus chaud. Même les flamands roses sont glacés, c’est pour dire ! Mélange de terre, de sable et de sel, il n’y à que quelques plantes bien courageuses qui arrivent à vivre ici.

Bolivie Désert d'Uyuni 37.JPG

Il est temps pour nous de déjeuner. Les flamands font de même et ne lèvent pas leur tête car ils sont trop occupés à dégoter du plancton enfoui dans la mélasse.

Nos estomacs bien remplis nous nous lançons dans une photo de groupe ! Le résultat est … un peu chaotique mais cela fait des souvenirs !

Laguna Negra, pas du tout noire mais bon !

De noire elle n’a que le nom et se trouve être plutôt d’un bleu ciel très clair ! Bon à vrai dire cette lagune ne retient pas trop notre attention et nous sommes plutôt obnubilés par ce renard du désert peu farouche et surtout très gourmand ! Il faut aussi dire que les guides laissent ici les restes des repas du midi et pas bêtes du tout les renards se jettent dessus et reviennent tous les jours !

Bolivie Désert d'Uyuni 46.JPG

DSC04254.JPG
Le voici, le voilà l’objet de tous les délires

Au milieu du désert

Devant nous ? Une étendue aride à perte de vue. Aride mais pas chaude hein ! On est toujours à 5 200 mètres d’altitude donc pour la bronzette en maillot de bain on repassera.

Bolivie Désert d'Uyuni 52.JPG

Nous faisons la rencontre d’autres petites bêtes adorables du désert, des viscaches, espèces de gros lapins bien fournis en poils. Eux non-plus ne sont pas timides et ils gambadent de rochers en rochers disparaissant puis réapparaissant en l’espace de quelques secondes. C’est vrai qu’en Bolivie, à part quelques lamas, quelques chiens et chats errants nous ne voyons pas beaucoup d’espèces animales. Alors entre des renards et des viscaches on est refaits !

Bolivie Désert d'Uyuni 62.JPG
Suède-France, le match

Bolivie Désert d'Uyuni 54.JPG

Bolivie Désert d'Uyuni 64.JPG
Une fois montés il faut bien redescendre !

L’arbre de pierre dans sa forêt de cailloux

Dernière étape de la journée, le guide nous arrête à l’ Arbol de Piedra ou l’arbre de pierre. Ce rocher aurait été taillé uniquement grâce aux forces de la nature, vent, pluie et érosion naturelle se chargeant de la sculpture plutôt impressionnante.

Bolivie Désert d'Uyuni 65

Bolivie Désert d'Uyuni 73.JPG

Même si cet arbre est la grande star du site il y a beaucoup d’autres rochers impressionnants. Après toutes ces découvertes rocailleuses nous nous dirigeons vers le deuxième logement de notre tour. Et autant dire qu’on aura hâte d’être le lendemain !

Bolivie Désert d'Uyuni 74

Laguna de color et entrée dans le parc national

En fin d’après-midi donc nous atteignons la lagune de couleur et du même coup nous passons la barrière d’entrée du parc national Eduardo Avaora. Nous nous délestons de ces 150 bolivianos par personne obligatoires pour y pénétrer.

Bolivie Désert d'Uyuni 78

On prend ensuite avec « joie » connaissance de notre joli dortoir où nous passerons une très belle nuit ! Passons les détails, cet hôtel était sale, frigorifique et si l’on voulait y prendre une douche chaude il fallait commander un bucket d’eau préalablement bouillie ! Heureusement on a une bonne équipe et un jeu de carte pour passer le temps !

Debout très tôt (mais c’est pas plus mal) et géothermie

Il est 4H30, il fait -10 dehors et ce n’est pas une façon de parler, il fait vraiment -10 ! Après une nuit blanche on s’extirpe du lit, prenons un petit-déjeuner et fonçons à toute vitesse dans le 4X4 déjà chauffé ! Glaglaglaglagla… les orteils vont bientôt tomber c’est sur.

On arrive sur une zone géothermique très active aux premières lueurs du jour et pouvons observer cette vapeur de souffre qui émane de la terre. Cela nous rappelle la merveilleuse découverte du Mont Ijen et de son cratère soufré sur l’île de Java en Indonésie.

indonesie-java-ijen Mont Ijen, »abandonne tout espoir toi qui entres ici »

Bolivie Désert d'Uyuni 85

On arrive ensuite aux bains thermaux naturels qui sont forcément à l’extérieur ! En toute honnêteté, il est 6 heures du matin, il fait un froid de gueux dehors et nous n’avons pas trop envie de nous mettre en maillot de bain. Alors nous regardons les autres le faire depuis le 4×4 et attendons leur retour. Pour les plus courageux en tout cas c’est une bonne baignade et ils ne semblent pas du tout frigorifiés en sortant. Notez aussi qu’il faut payer 30 bolivianos par personne pour y accéder.

Bolivie Désert d'Uyuni 88

Bolivie Désert d'Uyuni 90

Après la baignade matinale le guide nous informe que nous aurions pu voir la lagune verte mais qu’avec le vent nous ne verrons pas la couleur. Nous n’y allons donc pas ! A notre grand étonnement nous fonçons directement vers la barrière de contrôle du parc national et le quittons. Et voilà ! C’est tout ce qu’il y a à voir en payant ces 150 bolivianos, des fumées volcaniques, des bains thermaux et éventuellement une lagune verte. Sincèrement ça ne vaut pas le coup, le reste du désert étant tout aussi beau. On vous le dit directement ici, préférez prendre l’option deux jours/une nuit qui vous évitera beaucoup de trajet en voiture le dernier jour.

On force le chauffeur à s’arrêter un peu

Et on admire de nouveau ce très bel endroit qu’est la lagune de couleur et on en profite pour prendre un bol d’air pur. Nous sommes seuls sur les lieux et c’est très appréciable !

Bolivie Désert d'Uyuni 92

Bolivie Désert d'Uyuni 99

Bolivie Désert d'Uyuni 100

Bolivie Désert d'Uyuni 106

En voiture Simone !

Le chauffeur nous réserve une belle surprise en nous en emmenant sur un lieu vraiment somptueux pour le pic-nic du midi. La Laguna Turquin s’offre à nous et c’est la plus belle que nous ayons vu. Elle est en grande partie gelée et a des nuances de couleurs extraordinaires.

Bolivie Désert d'Uyuni 111

Tout autour il y a des minis cactus, des rochers et les montagnes aux cimes enneigées en toile de fond. L’endroit idéal pour manger une bonne salade de riz préparée par notre chauffeur. Le soleil nous réchauffe un peu, il faut dire qu’il cogne bien fort !

Bolivie Désert d'Uyuni 116

Bolivie Désert d'Uyuni 108

Bolivie Désert d'Uyuni 122

La vallée rocheuse

C’est la dernière étape de notre tour. Juste avant de rentrer à Uyuni notre chauffeur nous arrête dans cette vallée assez spéciale. Des cailloux, des rochers à perte de vue, un vrai décor de Western !

Bolivie Désert d'Uyuni 125

Bolivie Désert d'Uyuni 126

Et voici et voilà, nous sommes de retour à Uyuni ! Le temps de récupérer nos gros sacs et nous prenons le premier bus direction Potosi pour de nouvelles aventure !
.

Bolivie Salar d Uyuni Le désert d’Uyuni, la salière géante

.

Tour dans le désert d’Uyuni  :
Nous avons payé 650 bolivianos par personne soit 85 euros pour un pack 3jours/2nuits incluant transport, hébergement, nourriture. Ne sont pas inclus les entrées au différents sites touristiques comme les bains thermaux ou l’Isla del Pescado (optionnel) et l’entrée sur le parc national Eduardo Avaora (150 bolivianos p.p obligatoires). Notez qu’il est possible de faire cette visite de différentes manières en prenant un tour privé en 4×4 (bien plus cher), en faisant un tour en moto ou encore en  essayant de louer son propre véhicule (4×4 ou moto pour plus de liberté)

.
Notre itinéraire dans le désert d’Uyuni:
.


.
.

cambodge Voir tous nos articles sur la Bolivie

25 réflexions sur “Désert d’ Uyuni, de roc, de lagunes et de sable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s