Le désert d’Uyuni, la salière géante

La Paz- Uynui, de la ville au désert

C’est en milieu de soirée que nous prenons un bus direction Uyuni, célèbre ville de départ pour visiter les déserts environnants. Après une nuit plutôt blanche nous arrivons à Uyuni au petit matin et découvrons qu’ils vaudra mieux pour nous partir directement en excursion plutôt que d’y passer une ou deux nuits les prix étant hors normes comparé au charme et à la taille de la ville.

La Paz- Uyuni:
En bus touristique avec la compagnie Todo Turismo pour 10 heures de trajet avec dîner et petit déjeuner compris. Comptez sur un prix de 250 bolivianos par personne soit 32 euros. Vous pouvez trouver des billets à 100 bolivianos en vous rapprochant de compagnies plus locales qui se trouvent juste à côté au terminal de bus de La Paz

Un début un peu particulier

On décide donc de partir au plus vite pour le désert et prenons il est vrai un peu la première agence que nous trouvons sur place. On a de la chance, les tours partent tous quasiment à 10H30 ce qui nous laisse un peu de temps pour voir les modalités et notre programme. Enfin presque. Nous rentrons donc à l’agence Hurricane qui se trouve être juste à côté de l’agence d’arrivée des bus de Todo Turismo. Précisons dès le début que nous ne recommandons pas cette agence et que si vous le pouvez choisissez-en une autre !

Nous partons sur un tour de 3 jours/ 2 nuits comprenant transport en 4×4, deux hôtels, les repas et la promenade. L’agence nous propose l’alternative de faire le tour dans le sens inverse pour s’éviter la cohue aux lieux les plus courus. Banco ! On est tout content de cette alternative et le programme proposé nous plait. On a quand même peur que 3 jours/2 nuits en tour ça fasse beaucoup mais on se lance. On part à deux 4×4, 12 personnes dont trois français, une québecoise, un tchèque, des allemands, un américain, et deux suédois… ça promet !

Le cimetière des trains

Premier stop au cimetière des trains. Heu… il n’y à pas embrouille là ? On était pas censé faire le tour en sens inverse ? Notre chauffeur nous dit de faire la visite et qu’il va se renseigner auprès de l’agence en revenant en ville. Apparemment le chauffeur de l’autre 4×4 fait de même et nos deux voitures disparaissent. Allons visiter et nous verrons après !

Bolivie Salar d'Uyuni 01.JPG

Nous sommes donc sur un cimetière de train, une vaste étendue désertique où un paquet de locomotives plus ou moins rouillées se dégradent lentement. C’est vraiment drôle à voir et surtout c’est un vrai terrain de jeu pour tous les visiteurs qui débarquent ici. Un chemin de fer toujours utilisé par les transports de marchandise se trouve juste à côté mais apparemment il n’y a plus grand chose qui y circule aujourd’hui ce qui rend l’endroit très safe.

Bolivie Salar d'Uyuni 18.JPG

Bolivie Salar d'Uyuni 02.JPG

On grimpe, on saute, on évite de marcher sur les parties trop fragilisées par la rouille. C’est très ludique et finalement plutôt photogénique.

Bolivie Salar d'Uyuni 14.JPG

Bolivie Salar d'Uyuni 15.JPG

On passe pas mal de temps ici mais nos deux groupes rejoignnent le parking et là rien, aucun des deux 4×4 n’est revenu. Ça devient un peu long et toutes les voitures que nous voyons ne sont pas pour nous ! L’union fait la force et on envisage toutes les possibilités. Finalement et après de très longues minutes voici les deux voitures qui reviennent en nous disant tout simplement que non, nous ne ferons pas le tour en sens inverse car nous avons un des clients qui doit être déposé à la frontière chilienne et que ce n’est pas compatible avec le programme d’un tour inverse… Ni une ni deux c’est la révolte ! Pour une fois tout le monde s’y met et ça fait du bien !

On appelle l’agence, on dit aux chauffeurs de nous conduire à celle-ci mais au lieu de ça ils nous conduisent dans une rue où les patrons de l’agence nous rejoignent pour en découdre. Cette fois ils nous sortent que c’est à cause du mauvais temps que nous ne pouvons pas faire le tour à l’envers … mais oui ! Comme personne n’a envie de trouver une autre agence on s’engage finalement dans le tour en sens normal. C’était bien la peine de proposer quelque chose s’ils n’étaient pas capable de le faire !

Le Salar, porte d’entrée et production de sel

Bolivie Salar d'Uyuni 23.JPG

Notre deuxième stop donc est un minuscule village aux portes du désert de sel. Routes salées, maisons en sel, boutiques de souvenirs en sel et village vide. Nous nous demandons vraiment comment des gens peuvent vivre ici avec ce vent, ce sel, cette sécheresse terrible. Honnêtement il n’y a strictement aucun intérêt à s’arrêter ici à part pour s’acheter une babiole en sel ou une bière au quinoa si tant est qu’on puisse y trouver un quelconque intérêt.

Bolivie Salar d'Uyuni 28

Bolivie Salar d'Uyuni 35

Enfin nous entrons sur le désert de sel, le vrai de vrai et faisons un stop aux « ojos de sal », comprenez « yeux de sel ». Des rivières souterraines font des remontées à cet endroit du désert, faisant des trouées et des bulles. Très riche en minéraux cette eau serait aussi très bonnes pour la santé et invite aux bains de pieds salé !

Bolivie Salar d'Uyuni 31

Statue du Dakar et pause déjeuner

On a faim, on a faim ! Ça tombe bien car c’ est l’heure de manger ! Mais avant cela on vient faire un tour du côté de la statue (en sel) du Dakar. Voitures et motos ont eu deux expériences différentes sur ce désert en 2016 pour la dernière édition de la célèbre course. Les voitures elles sont passées sur le désert sec, majestueux, tandis que le lendemain après une nuit de pluie, les motos racontent leur cauchemar salé sur l’étendue désertique détrempée. Quoiqu’il en soit, la statue est toujours là bien que déjà pas mal endommagée à cause des intempéries. Et ce Dakar est une sacrée fierté pour les boliviens !

Bolivie Salar d'Uyuni 71

Bolivie Salar d'Uyuni 72

C’est donc là, dans cet hôtel-restaurant totalement construit en sel que nous mangeons. Poulet, légumes, riz goulument mangés et nous voici à nouveau dehors pour aller faire quelques séries de photos.

Bolivie Salar d'Uyuni 73

Bolivie Salar d'Uyuni 45

Bolivie Salar d'Uyuni 29

Les drapeaux de nombreuses nationalités sont plantés dans le sable et volent au vent. C’est super joli. On trouve le notre, on trouve même le drapeau breton ! Sacrés eux ! Avec cette étendue blanche spectaculaire et toutes ces couleurs qui flottent dans les airs, le spectacle est juste magnifique.

Bolivie Salar d'Uyuni 70

S’amuser comme des gosses

Vu le paysage incroyablement pur tout autour de nous on en profite pour faire quelques photos rigolotes sur le salar. Le but étant de mettre un objet au tout premier plan et d’aller bien loin pour paraitre tout petit par rapport à celui-ci. Et là, toutes les idées les plus folles sont permises ! Une boite de Pringles, des jouets dinosaures, deux petites figurines de caméléons, une peluche et c’ est parti !

Bolivie Salar d'Uyuni 55.JPG

Le Salar dans toute sa blancheur

Du blanc, du blanc et encore du blanc. Le spectacle est incroyable et on croirait vraiment marcher sur de la neige. Et comme il ne fait pas vraiment plus chaud qu’aux sports d’hiver et bien ça fait illusion ! Certains courent le plus loin possible, d’autres empruntent le 4×4 du chauffeur et d’autres font des photos dénudées un peu plus loin. Le sel, ça inspire!

Bolivie Salar d'Uyuni 76

Bolivie Salar d'Uyuni 67.JPG

Bolivie Salar d'Uyuni 80

Et ce ciel ! Une vraie merveille. Dire que ce désert hors normes s’étend sur 10 582 km². Le lieu est poétique, romantique, artistique et on s’y sent tellement petit.

Bolivie Salar d'Uyuni 81.JPG

Isla del Pescado, des cactus au milieu du sel

Pour la dernière étape de la journée, le chauffeur nous conduis à l’Isla del Pescado ou île du poisson. On compare cet endroit à une île car il forme une excroissance au beau milieu d’un environnement totalement uniforme et blanc. Et île du « poisson » car la colline aurait, vue d’en haut une forme de poisson. Pour pénétrer sur cette île remplie de cactus, il faut s’acquitter d’un droit d’entrée de 30 bolivianos par personne. Nous décidons de ne pas faire la visite, estimant que l’on voit tout aussi bien d’en bas et pouvant faire un bon tour de l’île à pieds.

Bolivie Salar d'Uyuni 103

C’est assez original tout ces cactus regroupés ici. Certains peuvent atteindre les 10-12 mètres de haut. Et cela nous fait penser à la chanson « Les Cactus » de Jacques Dutronc. Aïe aïe aïe, ouille, aïe aïe aïe !

Bolivie Salar d'Uyuni 100

Coucher et lever de soleil sur le Salar

Nous assistons à un très beau coucher de soleil sur le désert de sel avant de nous rendre à notre hôtel construit encore une fois totalement en sel. Nous dormons d’ailleurs dans des lits en sel mais avons quand même droit à des couvertures en laine ! Beaucoup plus chaud et moins irritant !

Bolivie Salar d'Uyuni 104

Et au tout petit matin nous assistons à un lever de soleil magistral !

Bye-bye le sel

On quitte doucement cet environnement incroyable en retrouvant les rails des trains de marchandises. D’autres aventures moins salées nous attendent !

Bolivie Salar d'Uyuni 114

Bolivie Salar d'Uyuni 121
.

Bolivie Desert d Uyuni Salar Suite

.

Tour dans le désert d’Uyuni  :
Nous avons payé 650 bolivianos par personne soit 85 euros pour un pack 3jours/2nuits incluant transport, hébergement, nourriture. Ne sont pas inclus les entrées au différents sites touristiques comme les bains thermaux ou l’Isla del Pescado (optionnel) et l’entrée sur le parc national Eduardo Avaora (150 bolivianos p.p obligatoires)

.
Notre itinéraire dans le désert d’Uyuni:
.


.
.

cambodge Voir tous nos articles sur la Bolivie

29 réflexions sur “Le désert d’Uyuni, la salière géante

      1. Merci à tous les deux. On ne l’a pas fait à votre âge alors on le fait là et à quatre. Je vous le souhaite pour plus tard 🙂 C’est une magnifique expérience pour toute la famille…Le retour sera plus dur par contre…Nicolas

        Aimé par 1 personne

      2. Et vous avez eu bien raison ! Et ça nous conforte dans l’idée que la phrase :  » faites le maintenant, à votre âge c’est possible, après ce sera trop tard ! » est tout à fait fausse !
        Vivez à fond cette expérience et n’en ratez pas une miette 😀

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s