Pérou, ce que l’on en retient

Après plus d’un mois passé au Pérou, il est largement temps de faire un petit bilan de notre belle expérience dans ce pays.

Les locaux

Nous avons senti beaucoup de sincérité dans les agissements des locaux envers nous, petits touristes occidentaux. Ici, pas de sourire superflu ou d’excès de gentillesse un peu douteux. Les gens sont accueillants, toujours prêts à aider et surtout très sensibles au fait qu’on leur parle espagnol. Faire l’effort de parler dans leur langue (et quelque soit le niveau) rend les choses tout de suite plus commodes et ouvre un millier de portes. Que ce soit en ville ou à la campagne la chaleur humaine est toujours présente. Dans la rue, les anciens nous saluent, les jeunes nous sourient et les gamins font un cache-cache visuel avec nous. On engage la conversation facilement et au fil des mots, la pudeur se lève, la spontanéité surgit et les plus beaux moments se forment ici. De Lima à Arequipa, en passant par Ica, la vallée sacrée et la bordure du lac Titicaca, nous avons été charmés par ces milles possibilités de partage et d’échange avec les péruviens.

 

La musique et le bruit

La musique est dans le cœur de chaque péruvien. Partout on se sent à la fête que ce soit dans une simple boutique ou sur une grande place, que ce soit un jour de fête ou un jour tout à fait normal. Le Pérou cultive avec fierté sa musique traditionnelle populaire. On garde en tête des airs joués à la flûte au rythme des claquements de mains. Souvent le trop plein de musique peut vite devenir brouhaha car il n’y a pas un commerce qui ne mette pas sa musique à fond. Toutes sortes de musiques latinos s’entremêlent alors passant de la plus traditionnelle à la plus sexy en un quart de seconde. Les péruviens aiment la vie et le bruit qui va avec. Il faut que ça parle, ça crie, ça chante de nuit comme de jour. En sortant d’un bus on se lance dans quelques pas de danse, on s’improvise aussi chanteurs quand un air que l’on a entendu plusieurs fois résonne dans nos oreilles. La vie est une fête ici mais si votre but est de vous reposer un peu, investissez dans de belles et bonnes boules Quies !

 

La religion

Plus de 85 % de la population péruvienne se revendique catholique pratiquante. Le nombre d’églises dans tout les pays est absolument incroyable ! Plus en marge, il y a aussi la religion des incas, encore pratiquée et qui est un système complexe de rites et de croyances traditionnelles et qui incorpore l’héritage des cultures antérieures. La religion tient vraiment une place de choix au Pérou. A Lima, nous avons été étonné du nombre de prêcheurs présents sur les place et de leur public conséquent et toujours fidèle.

 

La nourriture

Voilà voilà, nous y sommes ! Ce n’est pas que le sujet fâche mais c’est qu’il est délicat à aborder. Honnêtement, ce n’est pas le pays où nous nous sommes le plus régalé ! Ici le poulet est roi bien que nous n’ayons pas vu beaucoup d’élevages de ceux-ci dans le pays. Bref, poulet, patates frites et riz sont les trois ingrédients de base d’un repas économique péruvien. Si c’est frit ou pané, c’est encore mieux. Les portions sont en revanche généreuses et on ne sort jamais d’un repas en ayant encore faim ( un peu plus? non, non ça ira…). Forcément, après un menu comprenant la soupe, le plat, le dessert et la boisson, nos estomacs sont largement repus. Tous les restaurants (surtout les locaux) proposent des menus du jour ( qui ne changent pas tous les jours) et à des prix vraiment très très bas. Comptez sur une fourchette de prix allant de 5 soles (1,30 euros) à 15 soles (4 euros) pour un menu. La sopita casera (soupe maison) peut réserver quelques surprises ! Délicieuse quand il s’agit d’une préparation au quinoa ou d’un bouillon de légumes mais carrément immonde quand on vous sert une soupe de gelée de porc ou avec tripatouilles de mouton à l’intérieur ! Ici, on peut aussi tenter le Cuy rôti (cochon d’Inde) mais c’est assez couteux ou encore gouter de la viande de Lama, qui ressemble à du bœuf en moins bon. Les Ceviche, marinades de poisson cru sont la plupart du temps délicieux ! Arrosez le tout d’un petit Inka Cola jaune fluo et vous avez le parfait repas péruvien ! En tout cas, notre slogan français:  » Évitez de manger trop gras, trop salé, trop sucré » aurait un petit côté risible ici !

 

L’altitude

C’est un sujet auquel il faut se préparer avant d’arriver au Pérou. A partir de Cusco, on commence à savoir ce qu’altitude veut dire et encore ce n’est qu’un début. Dès 3 500 mètres on sent déjà un bel effet sur son corps. L’exercice physique même ridicule est plus compliqué et l’oxygène manque. Certaines personnes ne supportent déjà pas cette altitude et sont contraintes de redescendre. Plus on monte et plus les effets sont présents. Certaines personnes ne ressentiront rien et d’autres auront ce qu’on appelle le mal des montagnes qui est associé à une grande fatigue, un mal de tête aigu et aussi des nausées. Préparez-vous à ressentir ça si vous décidez de gravir la Rainbow Mountain par exemple qui culmine à 5 200 mètres d’altitude. Qui dit altitude dit aussi sécheresse intense. L’air est terriblement sec et on a soif tout le temps ! Et il ne faut pas croire que c’est parce que l’on vit en altitude, que l’on est complétement habitués à celle-ci. On reste toujours en deçà de ses capacités physiques à ces hauteurs là et lorsque l’on redescend, on se sent incroyablement en forme ! Technique locale, essayer de mâcher la feuille de Coca !

Perou Arequipa 123

Le tourisme

Le Pérou fait vraiment partie des immanquables touristiques. C’est un des pays les plus variés que nous avons eu la chance de visiter. Il y a tant de diversité et encore nous n’avons vu que la partie centre et sud en raison des graves inondations dans le nord. Océan, déserts de sable, plaines, montagnes vertigineuses et villes iconiques, il y en a vraiment pour tous les gouts et pour toutes les envies de découverte. Chaque région est belle à visiter et il y a des trésors partout. On peut y pratiquer plusieurs types de tourisme, du plus encadré au plus libre. Il faut juste s’armer d’un peu plus de patience dans les transports pour des visites hors des sentiers battus. Mais alors encore une fois, ça vaut 100 % le coup !

 

Costumes locaux et folklore

Des couleurs partout, des jupes énormes et des chapeaux hauts de forme ! Longs cheveux noirs tressés pour les femmes et souvent un grand bout de tissu en coton bariolé pour porter affaires et enfants.

 

Le Quechua

La langue ancestrale péruvienne, le Quechua revient aujourd’hui sur le devant de la scène au Pérou. Il y a quelques années, c’était une honte de parler ce dialecte et on prenait ceux qui le parlaient pour de vrais paysans, voire des incultes. Aujourd’hui, les jeunes recommencent à apprendre cette langue, l’utilisent et échangent avec les plus anciens qui sont ravis de voir le Quechua retrouver de sa grandeur. Pour le comprendre en revanche c’est une autre paire de manche ! Atacachaw ! Quelle joie en Quechua !

La civilisation inca

C’est au cœur de la vallée sacrée que vous allez pouvoir tenter de déchiffrer les secrets de la civilisation inca et vous frotter à l’inoubliable bien qu’ ultra touristique Machu Picchu! Une visite de cette région laisse de beaux souvenirs en commençant par la fabuleuse Cusco qui est aussi belle que vivante. Puis on se régale à aller de villes en villes à la découverte de coutumes ancestrales et de ruines magiques perchées bien en hauteur. Ollantaytambo, Urubamba sont nos coups de cœur mais il y a tant d’autres choses à découvrir !

 

Les transports et les chauffeurs (chauffards)

C’est là que le bas blesse. L’ Amérique du sud a déjà plutôt mauvaise réputation de ce côté. Les routes ne sont pas si mauvaise (quoiqu’il y en a de vraiment pourries) mais c’est vraiment ceux qui l’empruntent qui sont mauvais. Le péruvien semble laisser une partie de son cerveau sur le bas côté quand il est au volant. Il n’y a pas de contrôle sur la route et ils jouent quasi tous aux pilotes de course. On incrimine souvent les chauffeurs de taxi mais ceux sont finalement eux qui se plient le plus aux désirs du client et qui ne vont vite que si personne ne leur dit rien. Nous avons eu des chauffeurs de collectivos (transports locaux) bien gratinés mais aussi des chauffeurs de bus dits « touristiques » qui sont censé répondre aux attentes des touristes. Là où nous n’avons jamais ressenti la moindre crainte c’est avec la compagnie péruvienne Cruz del Sur que nous prenions pour les longues distances. Et pour le train, même si c’est un moyen de transport sur et plutôt confortable, c’est très cher et on ne peut pas le prendre depuis beaucoup d’endroits.

 

La sécurité

Pour la sécurité sur la route vous l’avez compris, ce n’est pas le pays le plus safe et il y a des compagnies de transports en commun carrément black listées… En ce qui concerne la sécurité en général dans le pays, nous n’avons jamais ressenti de moments de malaise ou pire, connu d’agressions physiques, verbales ou de vol. Il suffit de faire preuve d’un peu de jugeotte dans certains coins pour s’éviter bien des ennuis. Dans la ville de Lima (on ne parle pas de Miraflores ou Baranco), le quartier historique nous a paru sécurisé et nous avons pu y dormir sans que quoique ce soit ne nous arrive ! Il y a juste une zone où il ne faut pas aller mais les locaux, très bienveillants s’empressent de vous dévier de ce quartier. On se monte beaucoup la tête en arrivant, croyant à toutes sortes d’histoires ou de légendes entendues sur l’ Amérique du Sud et surtout il ne faut pas se bloquer avec ça car vous le verrez, le Pérou ce n’est (presque) que du bonheur !

Le budget

Nous avons passé 34 jours au Pérou et avons dépensé 66,5 euros par jour soit 33,25 euros par jour et par personne. Dans ce budget tout est inclus, hébergements, restaurants, visites, transports. La moyenne augmente par rapport à l’ Asie pour deux raisons: le pays est plus cher, tout comme le continent et aussi nous décidons de nous faire un peu plus plaisir sur la catégorie des hôtels. Cela reste quand même une destination économique !

1 Euros 3,57 Soles

Bon, vous l’aurez compris, le Pérou on a adoré et on recommande chaudement la destination !

Et pour finir, quelques chiffres

🛩      12 226 km en avion pour se rendre au Pérou depuis la Nouvelle-Zélande

3168 km parcourus à travers le Pérou pendant ces 34 jours :

      logo cécile copie copie2.png     286 km à pieds soit 434 416 pas

......🚂......43 km en Train

......🚌......2049 km en Bus

......🚐......667 km en Collectivos

......🚕......79 km en voiture et taxis

......🛥......45 km en bateau

.
.
Un diaporama de notre séjour au Pérou :

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.
.
Notre itinéraire au Pérou :
.


.
.
Voir nos articles sur le Pérou :

Pérou Lima Barranco 26 Lima et ses environs
Perou Cuzco (2) Cusco et la vallée sacrée des Incas
Pérou Ica Huacachina Le désert d’Ica et Paracas
Perou Arequipa 2 Arequipa, la cité blanche des Andes
Bolivie Copacabana Isla de la Luna.JPG Le Lac Titicaca
nouvelle-zelande Voir tous nos articles sur le Pérou

23 réflexions sur “Pérou, ce que l’on en retient

  1. Waou !!! Je découvre ce superbe blog !!!
    Mais quel périple !!! C’est géant !
    Je viens de parcourir la partie consacrée au Pérou , destination espérée pour une prochaine escapade !
    Merci pour vos commentaires si riches !
    Et bravo encore
    Dominique

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Dominique !
      Merci beaucoup pour le commentaire qui nous touche beaucoup ! On est très contents si le blog peut donner des idées, de l’inspiration ! Et le Pérou… très bon choix ! A très bientôt !

      J'aime

  2. Voilà de quoi me donner des idées pour organiser mon prochain voyage au Pérou.
    On compte s’y rendre début d’année prochaine et on n’hésite encore pour les autres pays à ajouter sur notre liste dans ce coin-là, je pense que votre blog va nous donner des idées. 🙂
    Merci pour la photo du coucher de soleil 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Cruz del Suuuuuuur ! Notre compagnie fétiche au Pérou aussi, on en parle encore avec des trémolos dans la voix. Joli bilan de ce séjour péruvien… C’est vrai que ce pays est superbe, et comme vous le dites il y en a pour tous les goûts ! Les paysages sont très variés… il faut juste effectivement prendre le temps de s’acclimater à l’altitude (d’ailleurs la pub avec les lamas est top :-D)
    N’hésitez pas à partir à la découverte du nord également dans un prochain voyage, si vous aimez l’archéologie et les anciennes civilisations vous serez conquis 🙂
    Bonne continuation !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjoug Smilingaroundtheworld !!
      Quel nom de blog positif ! 🙂
      Merci pour votre retour sur notre bilan ! Le Pérou restera pour nous une destination qui vaut vraiment le coup. On aurait adoré faire le nord du pays mais les conditions météorologiques en avaient malheureusment décidé autrement à ce moment là. Nous espérons y revenir une prochaine fois 🙂
      A très bientôt !

      J'aime

  4. Je n’ai pas tout lu de votre voyage à tout les 2. Mais le Pérou semble ressembler à la Colombie que je connais bien pour y être allé 6 fois et que je te conseil. En tout cas, pour le Pérou, je pense que ça peut être une expérience. Merci pour avoir fait partager votre périple. Buen viaje y hasta pronto

    Aimé par 1 personne

  5. TOP ! Voilà un compte rendu qui vaut 100 livrets du routard… Vous auriez pu vous faire sponsoriser ! Je veux bien que vous me dédicaciez le livre de vos belles aventures (édité chez ?)
    Bonne route, et surtout ne rentrez pas.
    Nico

    Aimé par 1 personne

    1. Hello !!! Et merci, mille merci pour ce message qui nous touche beaucoup ! Pour le sponsor… soyons patients hihi on verra si cela vient ! Mais c’est vrai que ce serait merveilleux 🙂
      A très vite et encore merci, cela nous encourage à fond pour la suite.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s