Puno, Chucuito, Juli, trois façons de découvrir le lac Titicaca côté péruvien

Puno, la porte d’entrée touristique du lac Titicaca

Nous arrivons de nuit à Puno après un trajet de quelques heures depuis la ville d’ Arequipa. Les arrivées de nuit ne sont jamais les plus glorieuses surtout sans avoir booké d’hôtel à l’avance. Le quartier du terminal de bus craint un peu et on a pas super envie d’y rester surtout quand au premier hôtel où nous tentons de nous arrêter des gens complétement souls crient sous les fenêtres ! Bel accueil ! Nous partons donc vers le centre ville avec l’espoir de trouver mieux. Que nenni ! Tous les hôtels économiques que nous visitons sont de vrais bouges, sales voir carrément dégueulasses. Nous choisissons « le moins pire » et au moins le réceptionniste est sympa ! Puisqu’une arrivée désastreuse cumule souvent les expériences désastreuses, nous mangeons ensuite une des pires pizzas de notre vie ! Celle qui pourtant était censée nous réconforter un peu ! Arrêtons les frais et allons nous coucher, demain est un nouveau jour !

Arequipa-Puno :
Avec la compagnie Cruz del Sur, comptez sur un prix de 59 soles par personne soit 16,50 euros pour
7 heures de trajet en bus tout confort
 

 

Perou Puno 09

Ce matin il fait très beau, ce qui permet d’effacer une partie des mauvaises impressions de la veille. En vérité, la ville ne nous emballe pas vraiment. A part l’agréable Plaza Mayor et sa jolie église, il n’y a pas vraiment de jolis coins. Cette ville est en fait prioritairement une ville qui jouit de son emplacement idéal sur le lac Titicaca. De son port on peut par exemple prendre un bateau et aller sur les très touristiques île de Los Uros ou de Taquille. Désormais (et c’est triste), une toute petite partie de personnes vivent réellement sur ces îles et préfèrent se tenir à l’écart du tourisme. Les autres qui soit disant vivent ici de manière authentique font l’aller-retour chaque jour sur le continent. Du coup, on passe notre chemin pour ces visites et ferons les îles du Titicaca du côté bolivien qui ont pour réputation d’être plus préservées.

Perou Puno 14

Perou Puno 16

Perou Puno 20

Nous décidons de ne pas nous attarder ici et partons en toute fin de matinée pour de nouvelles aventures ! Et quelles aventures !

Chucuito, voilà on préfère !

Un taxi nous emmène jusqu’à la toute petit ville de Chucuito, située à quelques 20 kilomètres de Puno. Arrivés ici, la différence est flagrante, nous ne croisons quasi aucun touriste. C’est en fait un tout petit village au charme fou. Il ne semble pas très peuplé et vit à un rythme dirons-nous assez zen. Beaucoup de femmes et d’hommes en costumes traditionnels sont assis sur les bancs de la Plaza Mayor ou encore sur les marches en pierre de l’impressionnante église.

Perou Chucuito 24

Toutes les haies de la grande place sont taillées dans des formes rigolotes. Il semble que le temps se soit arrêté ici ou qu’il défile à une vitesse différente qu’ailleurs dans le pays. On se trouve un petit hôtel charmant et profitons du soleil sur la terrasse d’un petit restaurant en dégustant un menu du jour au prix imbattable.

Perou Chucuito 32

 Une cérémonie se tient le matin à l’église du village. Chants, discours et pleurs, il s’agit sans doute d’un enterrement même si beaucoup des gens en deuils portent encore leurs habits traditionnels colorés. C’est ce qui est fou au Pérou, même dans le chagrin et dans la douleur, la couleur reste présente, les fanfares jouent des airs gais et les choses se font en grande majorité à l’extérieur.

Perou Chucuito 34

Chiens et gamins courent dans les rues. C’est la sortie des classes. Certains vivent sur place mais la grande majorité d’entre eux doit prendre un collectivo pour rentrer dans un des villages voisins.

Perou Chucuito 27

Le panorama est vraiment beau, dégagé sur l’immensité du lac Titicaca qui se trouve en toile de fond. Au loin, les montagnes, les volcans, plus proche de nous, la campagne, les marais et les cultures.

Perou Chucuito 26

Il était un chien vraiment con

Nous décidons d’ aller nous promener du côté du lac. Jusque là rien de bien physique ou d’ impressionnant allez-vous dire ! Sauf qu’en descendant un des petits chemins de terre qui mène au lac, nous entendons un chien aboyer, fort, très fort. Un mur en pierre le sépare de nous, nous continuons. Le mur n’a plus toutes ses pierres à un endroit mais nous ne l’entendons plus. Quelques mètres plus loin, alors que le mur est bien plus bas, voilà le chien qui bondit et commence à nous aboyer dessus et à grogner très fort. Clairement, il nous attaque. Plusieurs fois il montre qu’il va sauter et mordre Nicolas. Le chien est fou, super agressif et de taille bien trop grosse pour ne pas prendre au sérieux ses menaces. On part en reculant, il nous suit toujours, on accélère le pas pour aller le plus loin possible vers les marécages. Il s’est arrêté et semble repartir en arrière. Le gros hic c’est qu’il semble que nous soyons obligés de repasser par le même endroit pour rentrer. Cette fois il ne va pas nous rater ce qui nous fait moyennement rire voire carrément flipper !

Perou Chucuito 19

On se retrouve bloqués entre marécages sans issues et chien enragé. Il faut bien bien que l’on rentre. On se dirige à nouveau vers le chemin, j’ai (Cécile) un bon gros cailloux à la main. On s’approche et le chien surgit encore et à tout vitesse il fonce sur nous, crocs acérés prêts à nous mâchouiller. D’habitude on gère avec les chiens et puis on en a vu tellement que cela ne nous effraie pas. Mais celui-ci, c’est sur, il a le démon en lui. Impossible de repasser par ce chemin et nous sommes seuls, lui, indomptable et nous bloqués en pleine pampa.

Perou Chucuito 14

Nous allons donc devoir mouiller la chemise et faire le grand tour par les marécages ! Quel programme réjouissant ! Il faut sauter au dessus de pas mal de grandes zones d’eau bien boueuses et éviter tant que possible de s’enfoncer dedans. Chacun notre tour on se trouve confronté au pied qui se pose malencontreusement au mauvais endroit et finit par s’enliser dans une gadoue immonde. Nous haïssons définitivement ce chien !

Perou Chucuito 16

Perou Chucuito 13

Propres comme des sous-neufs (blague) on trouve enfin une issue et passons par un champs voisin. Le chien ne se trouve pas très loin mais nous ne sommes plus dans son territoire. Un paysan et d’autres villageois nous affirment que par là il n’y a pas de chien et que la prochaine fois (plus jamais ça !) il ne faudra pas hésiter à lui jeter un bon gros cailloux sur la face. Apparemment ce molosse est bien connu du quartier.

Chaussures crottées, pantalons tachés, on fait « schpouik schpouik » jusqu’à l’hôtel où l’on se lance à grandes eaux dans le nettoyage des chaussures de rando. Chienne de vie !

Juli, moins touristique tu ne peux pas

Nous avons repéré une nouvelle ville où faire escale après Chucuito, toujours sur les bords du lac Titicaca. Cette fois nous jetons notre dévolu sur la ville de Juli. Que ceux qui pensent qu’il est évident de faire cette portion de route de 70 kilomètres sortent tout de suite !

Après avoir attendu 45 minutes en compagnie d’une vingtaine d’écoliers un collectivo qui ne soit pas ni plein et ni en partance pour Puno, nous sautons enfin dans un premier bus pour un quinzaine de kilomètres seulement. Chucuito- Plateria : 20 minutes de collectivo, 2,5 soles par personne. Arrivés à Plateria il faut prendre un autre bus pour Acora. Plateria-Acora: 30 minutes de bus, 2 soles par personne. Ce n’est pas fini ! Depuis Acora on monte dans un bus direction Ilave ! Acora-Ilave: 40 minutes, 2,5 soles par personne. Et d’ Ilave on monte dans notre dernier collectivo de la journée direction Juli. Ilave-Juli: 2,5 soles par personne, 30 minutes de trajet. Hourra ! On nous fait descendre en bord de route et on se trouve un peu paumés dans cette ville qui doit accueillir tout au plus deux touristes chaque mois.

Perou Juli 25

Heureusement, la ville de Juli est très jolie ! Bien plus grande que Chucuito, il y a énormément de vie ici. Grande place, belles églises monumentales et rue mignonnes. C’est très local et bien loin des préoccupations touristiques. Et c’est tant mieux ! C’est le début du mois, une longue file d’attente s’est formée devant la banque nationale péruvienne, certainement la file pour faire les dépôts d’espèce du mois. Des dames venues de la montagne et en costumes traditionnels demandent de l’aide au moment de retirer des sous avec leur carte de crédit. Une gentille personne s’occupe de chacune d’entre-elles et leur montre le fonctionnement du distributeur automatique de billets. Toute cette vie est prenante, il y a du monde partout dans la ville et chacun est affairé.

La ville de Juli est surnommée la petite Rome d’ Amérique, un bien joli surnom pour cette cité qui compte en effet de belles églises au style architectural romain. La balade est bien agréable et le soleil toujours bien présent.

Perou Juli 13

Une fois n’est pas coutume, on décide à nouveau de s’approcher du lac Titicaca à pieds. Espérons cette fois qu’on ne fera pas de mauvaise rencontre canine. Le long d’une belle route bitumée nous arrivons sur les rives du lac qui ont été aménagées en plage où l’on peut (si on aime le froid) se baigner ou louer des pédalos. C’est un coin pensé pour les locaux. On peut aussi y faire du quad et de la balançoire en profitant d’un cadre très sympa.

Perou Juli 22

Perou Juli 20

On remet ça direction Copacabana !

Après cette bien agréable escale et nuit à Juli, nous partons le matin en direction de la Bolivie avec comme point de chute, la ville de Copacabana, elle aussi au bord du géant Titicaca. On prend les mêmes et on recommence ! Nous voilà repartis dans un enchainement de collectivos depuis Juli, en passant par la frontière Kasani et jusqu’à Copacabana.

Perou Chucuito 35

Perou Chacachaca 13

Perou Chacachaca 14

En bref pour 70 petits kilomètres nous faisons le trajet suivant: Juli – Chacachaca – Yunguyo – Kasani – Copacabana, le tamponnage du passeport se faisant à Kasani en moins de deux. Et cela pour moins de 9 soles par personne pour tous les trajets. Long mais économique et surtout très local !
Après quatre trajets différents, nous voici enfin en Bolivie !

Attardez-vous dans cette région sans hésiter et profitez des villages et villes environnantes. Chucuito et Juli auront été de très belles surprises et nous conseillons fortement leur visite avant d’arriver en Bolivie !
.
.
Voir d’autres articles sur le lac Titicaca, côté Bolivien :

Bolivie Copacabana Isla de la Luna Copacabana et Isla del Sol, le Titicaca bolivien

.Voir nos article s précédents sur Arequipa :

Perou Arequipa Arequipa, la cité blanche des Andes
Perou Arequipa 2 Arequipa, coup de cœur culture
cambodge Voir tous nos articles sur le Pérou

7 réflexions sur “Puno, Chucuito, Juli, trois façons de découvrir le lac Titicaca côté péruvien

  1. Hola vous deux ! Merci pour l’attention portée à nos articles 🙂
    Si vous comptez faire le même itinéraire n’hésitez pas à nous demander on a quelques bonnes adresses !

    En tout cas on prend de la graine sur vos expériences et on vous souhaite un beau voyage !

    Louise & Karim

    Aimé par 1 personne

  2. Quelle description parfaite de ce coin du Pérou. Merci en tout cas pour l’article on peu s’y croire. Je suis bien content de ne pas avoir eu à faire au chien au canines acérées.

    Aimé par 1 personne

  3. formi, formi, formidable, vous êtes supers,
    Brigitte de anasillage,
    pour ma part je prépare le projet de financement participatif pour
    PACHA, amour et sac à dos
    vous verrez très bientôt sur anasillage.com
    bonne continuation les deux amoureux de la vie,
    Brigitte de anasillage
    PS : je suis en Bolivie le 4 juin à La Paz, pour une semaine, on ne sait jamais.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s