Ollantaytambo, hors piste

Depuis Cusco, nous prenons un collectivo (bus public collectif) au terminal terrestre Pavitos direction Ollantaytambo, ville touristique de la vallée sacrée mais aussi ville de passage obligatoire pour se rendre au Machu Picchu que ce soit en train ou en bus. Ruines de l’ancienne forteresse et ville actuelle font de ce lieux une belle halte au Pérou. L’ancienne forteresse d’Ollantaytambo se visite et son entrée est payante et fait partie de cette histoire de boleto turistico dont nous avons parlé dans le précédent post sur Cusco. Sans l’achat de celui-ci il est donc dans les faits impossible de pénétrer sur le site archéologique principal de la ville. C’est ce que nous allons voir ! Nous avons adoré cette ville et vous proposons un petit programme hors des sentiers battus.

Cusco-Ollantaytambo :
Prendre un collectivo depuis le terminal terrestre Pavitos situé dans le centre de Cusco. Comptez 10 soles par personne pour 1h30/2h de route assez tranquille

 

Que faire à Ollantay…tay..tambo, et puis zut, que faire dans cette ville au nom imprononçable?

1- Y flâner tout simplement

Le coup de cœur est immédiat. La petite cité est remplie de rues étroites et pavées et d’anciennes demeures, toutes encore habitées avec leurs petits patios et leurs jolies couleurs. Les pierres de taille que l’on retrouve sur toutes les habitations donnent un cachet fou à l’endroit. On s’y sent tout de suite à l’aise et l’ancienne forteresse, haut lieux de résistance inca après la chute de Cusco est restée dans son jus même s’il elle n’est plus toute jeune. A 2 792 mètres d’altitude, on y respire mieux et il y fait un peu plus chaud. Quand on regarde autour de soi, on aperçoit un environnement magnifique, un écrin fait de montagnes, de ruines énigmatiques et de végétation. Bref, il faut y prendre son temps, s’assoir à un café, déguster un menu del dia accompagné d’une bonne tasse de Mate Coca ou encore s’imaginer la vie des incas qui, jusqu’à leur conquête en 1532 par les espagnol construisaient de leurs mains les sites exceptionnels que nous découvrons aujourd’hui avec joie.

Perou Ollantaytambo 02

Perou Ollantaytambo 62.JPG

 

Perou Ollantaytambo 23

2- Passer du temps dans les marchés locaux de la ville

Attirés par l’odeur des fruits, des légumes, des herbes et autres produits frais, nous nous arrêtons plus d’une fois au marché d’Ollantaytambo. Sous une grande halle, il est le rendez-vous des locaux qui viennent y faire leurs provisions pour la semaine. Grenadilles, figues de barbarie, bananes ou avocats délicieux font le bonheur de nos papilles.  Un peu à l’extérieur de la halle, il y a comme une prolongation du marché avec des fruits et légumes tout droits sortis du camion et étalés sur de grandes bâches. Pour avoir gouté à beaucoup des fruits vendus sur les étales des deux marchés, il sont pour la grande majorité absolument délicieux et très peu couteux.

 

 

3- Tenter un plongeon (ou pas) dans une piscine inca

Nous avons entendu parler d’un piscine inca non loin de la ville et nous comptons bien nous y rendre. Tout d’abord, à la sortie de la ville il faut suivre un petit moment les rails du chemin de fer qui longent le fleuve Urumbamba. La gare d’ Ollantaytambo se trouve face à nous et il y a un pont à emprunter pour prendre la direction des carrières de Cachiquata. N’allez pas trop loin sur la route et gardez les yeux bien ouverts. Prêts à abandonner et pensant à juste titre être allés trop loin, nous rebroussons chemin et voyons ce qui s’apparente en effet à un bassin en pierres. Nous empruntons alors un autre petit sentier pour rejoindre ce vestige où les incas à l’époque prenaient leur bain. Aujourd’hui, le système de remplissage de la piscine fonctionne encore très bien mais pour autant, la piscine ne se remplit volontairement plus et toute l’eau est évacuée. Dommage ! Cela aurait pu être très sympa de se baigner dans un lieu pareil en plein milieu de la nature.

Perou Ollantaytambo 06

 

Perou Ollantaytambo 12.JPG

 

Perou Ollantaytambo 18.JPG

 

4- Monter très très haut sur le site de Pinkuylluna

A Ollantaytambo, on voit d’un côté le site le plus visité par les touristes, les ruines de la forteresse ou Pakaritampu et de l’autre côté, d’autres ruines qui nous semblent sortir d’un rêve. Une différence majeure existe entre les deux: les ruines « touristiques » sont payantes et entrent dans le boleto turistico et les ruines de Pinkuylluna sont gratuites et la plupart du temps désertes ! De quoi amplement nous séduire en plus d’être magnifiques.

Perou Ollantaytambo 41.JPG

Depuis les petites rues pavées de la vile et à deux pas de la place principale il y a un accès à ce site, une porte en bois qui mène directement sur de grands escaliers en pierre. Du courage il en faut un peu pour monter là-haut mais une fois que l’on atteint les premiers vestiges le spectacle laisse sans voix. La vue y est superbe et toute la ville d’ Ollantaytambo se dessine sous nos yeux. On voit aussi très bien l’ancienne forteresse juste en face. Ici, nous sommes seuls et découvrons ces différentes constructions qui étaient en fait d’anciens greniers incas. Au moins, ils ne risquaient pas de se faire voler à cette altitude et la conservation des aliments y était apparemment meilleure.

 

Perou Ollantaytambo 48

Comme vous le voyez, on peut grimper assez haut et se prendre pour un aventurier entre vieilles pierres et ravin très proche de nos pieds. Le site est vraiment à ne pas manquer et il est plus varié qu’on ne pourrait le penser vu d’en bas.

Perou Ollantaytambo 50

 

 

5- Se sentir seuls au monde sur le site archéologique de Quellorakay

Encore une fois il faudra s’aventurer un peu et éviter comme toujours les routes balisées des cars touristiques. Ce site, que nous avons découvert depuis le chemin vers la piscine inca est hors circuit touristique et c’est tant mieux. Dommage en revanche pour les milliers de visiteurs qui passent à côté d’un lieu sublime. A la recherche d’un chemin pour rejoindre ces  ruines, un policier très aimable nous indique gentiment une route en pleine cambrousse pour l’atteindre. Pour situer le lieu, il se trouve juste derrière le stade de la ville d’ Ollantaytambo dans une zone plus rurale donc pas de panique vos gambettes suffiront pour vous y rendre.

 

Quellorakay c’est un arrêt sur image, un site qui permet de faire le plein de calme et d’ondes positives. Il doit y avoir un envoutement ici, une sorte de bulle de plénitude qui entoure ces ruines. On peut facilement y rester là, une heure, assis, à contempler sans se lasser le paysage montagneux à perte de vue. Et puis il y a cette odeur de menthe qui vous emplit le nez et ce cheval au loin qui semble être posé là exprès pour la photo. L’atmosphère y est magique et les ruines très belles. Nous sommes venus ici deux fois et n’y avons jamais croisé personne. Il y a des endroits comme ça qui ont le pouvoir de vous transporter hors du temps.

Perou Ollantaytambo 70

 

Perou Ollantaytambo 67

Perou Ollantaytambo 73

 

6- Enfin, faire les ruines principales d’Ollantaytambo par un chemin dérobé

Deux jours avant, nous avions repéré un petit chemin qui passait derrière les ruines, un petit chemin qui semblait monter jusqu’à celles-ci. En fait nous nous décidons à l’emprunter pour voir où il mène bien que nous imaginons à 99% que c’est un « itinéraire bis pour les filous » pour atteindre les ruines. Gagné ! Nous ne sommes pas fiers mais finalement nous entrons gratuitement sur le site où il est logiquement nécessaire d’avoir le boleto. Personne d’autre que nous ne semble avoir trouvé ce chemin. Les locaux doivent y passer de temps en temps pour éviter de se faire taxer à l’entrée mais pas d’autres touristes en vue. Bref, un peu timides et plutôt discrets nous nous introduisons l’air de rien sur les vestiges de la forteresse! Beaucoup de groupes sont ici et font la visite à la queue leu-leu en suivant un drapeau. Et nous, et bien nous sommes là, contents d’avoir pu entrer sur le site mais un peu désemparés de voir autant de monde au même endroit.

Perou Ollantaytambo 78

Le site est tout de même joli et on a une belle vue, bien que moins plongeante que depuis Pinkuylluna sur Ollantaytambo. On y découvre d’immenses et nombreuses terrasses, le temple du soleil situé tout en haut du site, des anciens lieux de vie reconstitués en parties et le « Baño de la Ñusta« , l’une des fontaines encore en activité au sein du palais de la princesse qui est taillée dans un seul bloc de pierre où est gravée la croix andine

 

Perou Ollantaytambo 88

 

Perou Ollantaytambo 82

 

 

Comment se rendre de manière filoute sur le site?

Depuis la place d’Ollantaytambo, faites comme si vous alliez à l’entrée principale des ruines et passez le marché « artisanal ». Là, continuez sur la route principale qui vous fait passer devant le parking des cars puis devant une église. Une fois que vous avez passé l’église vous avez d’un côté une sorte de petite arène et de l’autre la montagne. Vous pouvez maintenant apercevoir un chemin. Oui oui c’est bien ce chemin qu’il faudra emprunter pour arriver sur le site. Une montée assez sportive est nécessaire et beaucoup de précautions sont à prendre. Une fois en haut, jouez là « discretos » et passez en douceur par-dessus les murets en pierres. Normalement il n’y a pas de contrôle ici. Et voilà, vous y êtes ! Vous pouvez même sortir par la sortie principale histoire de narguer le système ! Et oui quelques fois ça fait du bien !

 

Perou Ollantaytambo 103

Perou Ollantaytambo 98

Inka King Hotel :
C’est un hôtel familial très mignon dans le centre-ville et bien au calme. Comptez 90 soles avec petits déjeuners. Évitez à tout prix de leur prendre le service de transport touristique via l’agence locale Vive Tour avec qui nous avons un très mauvaise expérience
.
Site archéologique principal d’Ollantaytambo :
Ce site nécessite normalement l’achat du Boleto, General ou Partial selon vos plans de visite. Le Boleto Partial est à 70 sols et 130 sols pour le General qui donne accès à presque tous les sites de la vallée sacrée, hors sites particuliers des salines de Maras et le Machu Picchu. Pour les autres sites de la ville, tout est gratuit

.
Voir d’autres articles sur les environs de Cusco et la vallée sacrée :

Perou Cuzco (2) Cusco, porte d’entrée de la vallée sacrée
PerouRainbow Mountain Rainbow mountain, on a marché sur un arc en ciel !
cambodge Voir tous nos articles sur le Pérou

10 réflexions sur “Ollantaytambo, hors piste

  1. Bonjour et merci pour cet article.
    Nous sommes actuellement en tour du monde et de passage à Ollantaytambo… nous passerons demain sur le site de Pinkuylluna.
    Nous avions aussi repéré le chemin dérobé pour entrer gratuitement au site officiel….
    On reconnaît bien les voyageurs « on a budget » !

    J'aime

  2. Bonsoir,
    Merci pour cette découverte d’une contrée fascinante.
    Je remercie aussi notre amie Françoise Rocafort qui a reblogué votre article sur facebook connaissant notre goût des voyages… même s’ils ne sont que virtuels pour ma part depuis de nombreuses années (budget famille compliqué). 😦
    Au plaisir de revenir marcher dans vos pas pour ces itinérances. 🙂
    Cat

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s