Rainbow Mountain, on a marché sur un arc-en-ciel !

Du mal à ouvrir les yeux

2H30 du matin, le réveil sonne et comme à chaque fois qu’il retentit aussi tôt, nous savons qu’une grande journée s’annonce pour nous ! Un peu (beaucoup) dans le pâté, nous faisons tant bien que mal nos sacs pour la journée. Nous avons rendez-vous à 3H10 sur une petite place de Cusco. 3H25, le chauffeur n’est toujours pas là et nous commençons à nous poser des questions ! 3H35, à la limite de partir pour appeler de nuit l’agence qui nous a vendu le tour, nous voyons un mini van débouler sur la place ! Cette fois nous y sommes, nous montons à bord et c’est parti pour faire la collecte des autres passagers dans Cusco. 3 heures de route de montagne nous attendent dont une partie assez impressionnante à flanc de montagne à la fin du parcours. Sur les coups de 7 heures nous sommes à un petit village avant le départ de la randonnée pour Vinicunca ou Rainbow Mountain. Un petit déjeuner sympathique nous y attend histoire de prendre des forces avant l’ascension depuis un peu plus loin dés 8h.

Attention, Très Haute Altitude

Le village où nous prenons le petit-déjeuner, Quesoyuni est à 4325 mètres d’altitude ce qui est déjà très très haut! La Rainbow Moutain que nous allons rejoindre culmine pour sa part à 5 029 mètres d’altitude et pour la voir au mieux il faut grimper une autre montagne jusqu’ à 5 200 mètres ! Pour référence, le sommet du Mont Blanc ne culmine « qu’à » 4810 mètres, autant dire qu’aujourd’hui l’épreuve physique va être à son comble. A cette altitude là, attention au mal des montagnes qui apparait la plupart du temps au delà des 3 500 mètres d’altitude, parfois avant et au delà ce mal s’intensifie au fur et à mesure que l’altitude augmente. Si vous savez d’ores et déjà que vous y êtes sujet, réfléchissez bien avant de faire cette randonnée plus qu’exigeante à ce niveau. Assurez-vous aussi d’avoir suffisamment à boire car à cette altitude on se déshydrate très vite, mais aussi le bon équipement car en haut il fait assez froid. Les bâtons de marche souvent fournis par les agences sont aussi une riche idée !

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 03

Et c’est parti !

Nous voici donc au début de la randonnée avec notre petit groupe. Très vite chacun prend un rythme et nous sommes rapidement dispersés. L’oxygène se fait plus rare ici, la pression atmosphérique diminue au fur et à mesure de l’ascension pour atteindre la moitié de celle du niveau de la mer. L’effort est donc plus compliqué lorsque l’on se sent touché par une gêne liée à l’altitude. Nicolas souffre dès le début de ce mal des montagnes; il sent qu’il a le souffle plus court, qu’il fatigue vite et un mal de tête pointe déjà. Pour ma part (Cécile) j’ai la chance de ne rien sentir du tout.

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 05
Pause pipi avant le début de l’ascension

Pour faire oublier un peu les difficultés à monter, nous regardons le paysage qui est vraiment très beau. J’allais oublier ! Il est possible de monter les trois quart du parcours sur le dos d’un cheval. Beaucoup de personnes d’ailleurs choisissent cette option rendant le trafic sur le chemin parfois complexe. Nous continuons à pieds et montons à bonne allure en faisant quelques pauses. Les bâtons de marche sont vraiment très utiles sur cette rando. Si vous ne souffrez absolument pas du mal des montagnes cette marche vous semblera simple car le dénivelé est réparti raisonnablement sur toute la longueur du trajet. C’est donc deux salles, deux ambiances et plus on monte, plus Nicolas sent vraiment ce mal d’altitude tandis que pour moi ce n’est ni plus ni moins qu’une très belle randonnée.

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 12

A mi-chemin on peut encore changer d’avis et prendre un cheval pour finir l’ascension jusqu’à la Rainbow Mountain. Ils sont jolis ces cavaliers et leurs habits typiquement colorés. Quand ils redescendent à vide ils le font le plus vite possible pour essayer de prendre d’autres visiteurs en bas. Ils mâchent quasiment tous la feuille de coca qui aurait pour effet de donner un léger coup de boost au physique. A mâcher ou en infusion, cette plante permet donc de mieux résister à l’altitude et à la fatigue. Ces feuilles ne doivent pas être confondues avec la cocaïne qui est en effet extraite de cette plante mais qui est aussi pleine d’autres produits chimiques très nocifs.

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 22

Aller plus haut, aller plus haut !

Plus on grimpe et plus c’est joli et en se retournant on voit apparaitre le spectacle de la vallée pleine de couleurs et de nuances sublimes. Arrivés à plus de 5 000 mètres d’altitude, on fait enfin connaissance avec la Rainbow Mountain et ses couleurs incroyables !

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 30

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 34

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 33

Encore un petit effort et nous voici tout en haut de la montagne qui lui fait face. C’est une victoire en soit et il fait sacrément frisquet là haut. La montagne arc-en-ciel est magnifique mais les paysages qui l’entoure sont aussi à couper le souffle (au sens propre comme au figuré). Normalement il ne faut pas rester plus de 20 minutes là haut à cause de l’altitude mais puisque nous y sommes et que nous en sommes vraiment heureux, nous prenons un peu plus de temps.

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 48

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 44
7 couleurs de roches, un spectacle inoubliable

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 43

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 57

La partie n’est pas finie

Tandis que 95% des gens redescendent par le même chemin, nous avons choisi l’option « boucle » et retrouvons un tout petit groupe qui comme nous, ne sait pas vraiment dans quoi il s’engage. L’avantage sur cette descente alternative mais encore une fois très physique c’est qu’il n’y a personne et comparé à la foule présente à la Rainbow Mountain c’est un vrai luxe ! De ce côté nous découvrons d’autres merveilles, presque encore plus belles.

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 61

Les montagnes rouges, descente en enfer ?

Nicolas a eu un petit moment de répit dans son mal des montagnes quand nous sommes arrivés au sommet et quand nous commençons la descente de l’autre côté tout va plutôt bien. Nous avons normalement trois heures de route à faire avant d’arriver au village soit une bonne demi-heure de plus que ceux qui sont passés par l’autre côté. Les couleurs sont absolument hallucinantes. Cette roche rouge avec des parties végétales et vertes est incroyable. Le sol que nous foulons n’est que poussière de roche, une sorte de dune de sable que nous descendons avec prudence à toute vitesse. C’est assez sympa d’ailleurs et on s’en donne à cœur joie.

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 63

Nicolas ne se sent pas bien et cette fois c’est plus violent. Le mal de tête devient très très aigu, il est vraiment fatigué et malgré la descente cela ne change rien. Sincèrement c’est assez perturbant car à part descendre vraiment très très bas il n’y a pas grand chose à faire. La randonnée retour devient alors très compliquée à gérer. Paracétamol et bonne hydratation n’y changent rien. Au deux-tiers de la rando il a aussi la nausée… sacré mal des montagnes ! Les paysages heureusement sont toujours aussi beau mais c’est vrai qu’on a hâte d’arriver. Au lieu des trois heures de descente annoncées nous en mettons plus de quatre et tout le monde fatigue un peu entre mal des montagnes et mal de gambette !

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 71

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 80

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 86

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 85

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 92

Pérou Rainbow Mountain Vinicunca 101

Nous voici arrivés au village, enfin ! Notre bus est parti… aussi nous avons plus d’une heure de retard et nous étions les seuls de ce bus à avoir choisi l’option « descente par la montagne rouge ». Tant pis nous en prendrons un autre de la même compagnie, heureusement qu’il restait deux places. Même en bas, Nicolas ne se sent pas beaucoup mieux et en même temps on est toujours à 4 300 mètres d’altitude. Nous mangeons en vitesse notre déjeuner lui aussi compris dans la formule et prenons le bus direction Cusco. Quelle aventure ! Rude mais belle tout de même.

P.S: le trajet n’a pas été des plus agréables pour Nicolas qui ne se sentait toujours pas dans son assiette avec un mal de crâne vraiment persistant. Une fois à Cusco et après une bonne nuit il était comme neuf ! Ouf !
.

.
Un diaporama de la Rainbow Mountain :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Randonnée sur la Rainbow Mountain :
Pour cette activité, nous sommes passés par une agence locale située à Cusco. Inca’s Journey (562 calle Chihuampata) nous a très très bien accueilli et proposé ses services sans être poussif. Nous sommes partis sur une formule transport aller-retour, guide vraiment très bien et préparé aux premiers secours en haute montagne (bonbonne d’oxygène avec lui en cas de force majeure), petit-déjeuner et déjeuner et avons pris l’option de redescendre par un autre chemin (vraiment conseillé !). Au total nous en avons eu pour 90 soles par personne soit 26 euros et à cela doit s’ajouter une taxe touristique de 10 soles par personne soir 3 euros à payer directement sur place en arrivant. Nous recommandons cette agence et surtout cette randonnée qui permet de connaitre son corps toujours un peu mieux ! Cependant, soyez prudent et écoutez votre corps à chaque instant

.
.
Voir d’autres articles sur les environs de Cusco et la vallée sacrée :

Perou Cuzco (2) Cusco, porte d’entrée de la vallée sacrée
Perou Ollantaytambo Ollantaytambo, hors piste
Perou Machu Picchu Machu Picchu, mode d’emploi
Perou Machu Picchu (2) Machu Picchu, sur les traces des incas
Perou Maras Urubamba, Maras, Moray, sacrée vallée !
Perou Pisac Pisac, ruines et chemins de traverse
cambodge Voir tous nos articles sur le Pérou

39 réflexions sur “Rainbow Mountain, on a marché sur un arc-en-ciel !

  1. Je me contenterai d’être allée au pied de l’Etna, et sur les flancs du Vésuve.
    Merci pour votre appréciation dans la page de ma maison…
    Vos photos sont magnifiques et l’on peut constater, en effet, que l’air n’est pas pollué par la qualité du bleu du ciel.

    Aimé par 1 personne

  2. Un paysage proprement extraordinaire, comme saisi sous exta, repeint aux couleurs psychédéliques ! J’imagine qu’après avoir vu ça, le plus difficile reste la « descente ». 😉

    Merci pour ces belles photos. 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Superbe randonnée qu’on s’apprête à faire dans moins de deux semaines ! Vous avez choisi l’option sur la journée? On était tenté par 2j/1nuit ; vous savez si c’était proposé? 🙂

    Super blog, je file lire la suite!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Khanapay !
      Merci pour ce message 🤗
      Nous n’avons pas vu d’offre du genre pour la Rainbow Mountain dans notre agence et je pense que ce n’est pas possible car il n’y a pas de structure sur place qui puisse offrir l’hébergement et l’option tente ne semble pas non-plus possible sur les lieux. Avez-vous vu ça sur d’autres blogs ? Dans tous les cas, on vous conseille vraiment l’expérience 🙂
      A très vite !
      Cécile et Nico

      J'aime

      1. Hello ! Me voici de retour pour un petit commentaire de « l’après »
        En lisant cet article j’ai eu encore plus envie de fouler cette terre par moi même, nous l’avons fait sans cheval donc c’est une grande fierté … et aucun de nous deux a eu le mal des montagnes. Quand je vois à quel point nico a souffert je me dis qu’on a eu de la chance :). Le retour sous forme de boucle a été génial bien que fatiguant. 18km de marches à 4500 mètres ça use lol.

        J’ai hâte de voir nos photos j’espère qu’elles seront aussi belles (si ce n’est pas le cas je blâmerai Maël -mon chéri- pour sa mauvaise utilisation du reflex et de son filtre polarisant. Lol)

        À bientôt
        Morgane

        J'aime

      2. Hey !! Merci d’avoir pensé à nous faire ce retour. Vous avez vécu là une bien belle expérience sur la Rainbow ! Le retour est en effet bien usant, peut-être même plus que la montée en elle-même, mais quel enchainement de spectacles ! On a hâte de voir vos photos et en tout cas bravo pour cette belle rando. A très bientôt

        J'aime

  4. Magnifiques photos qui ont évoqué de jolis souvenirs du Pérou et de l’Argentine où l’on retrouve, dans la région d’Humahuaca, le même type de formation rocheuse multicolore.
    Nicolas n’a-t-il pas essayé de mâchouiller la feuille de coca? Il me semble que ça avait fonctionné pour nous…

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour ! Et merci pour ce message, nous sommes ravis de savoir que notre article vous rappelle de beaux souvenirs 🙂 Pour la feuille de coca, nous avons essayé d’en mâcher pour le montée sur la montagne du Machu Picchu mais pas pour la Rainbow Mountain c’est vrai! Cela aurait pu adoucir ce mal des montagnes. A très bientôt !

      J'aime

  5. Salut à tous les 2
    Sommes arrivés à Cusco le 25 (croisé de peu) on vient de lire votre blog sur Cusco et la vallée sacrée cela nous donne bien envie de copier vos sentiers détournés. Rainbow mountains est magnifique, vos photos nous ont convaincu d’y aller. Vos textes aussi d’ailleurs. Où en êtes vous à présent?
    Bonne continuation
    Serge et Vorlette

    J'aime

    1. Bonjour Vorlette et Serge !
      Et merci pour votre commentaire qui nous fait grandement plaisir ! Il nous reste encore pas mal a écrire sur la vallée mais notre top c’est: Cusco, Rainbow Mountain, Ollantaytambo et Urubamba ( charmante ville) et bien sûr l’incontournable Machu Picchu ! Quoiqu’il en soit la région est superbe! Nous partons de Pisaq ( pas de coup de coeur du tout, beaucoup trop marché a touriste), nous passons quelques heures a Cusco puis prenons un bus de nuit direction Arequipa ce soir ! Voici notre programme, et le vôtre ?
      A très bientôt et au plaisir de vous lire !
      Cécile et Nicolas

      J'aime

  6. Superbe randonnée haute en couleur !
    Pour le mal des montagnes il y a 2 remèdes en dehors de celui qui est de redescendre si vraiment ça ne va pas: Les feuilles de coca en effet mais ça existe aussi en cachet et il y a l’aspirine à prendre avec précaution et qui a pour effet de fluidifier le sang. Lorsqu’on est obligé de rester plusieurs jours voir semaines à des très hautes altitudes, l’aspirine est l’arme absolue, il faut « juste » faire attention à ne pas se blesser !
    Dans tous les cas, beau récit et une randonnée qui ne fait que confirmer mon envie de montagnard d’aller faire un tour au Pérou :-).

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s