Malang, la porte d’entrée des volcans de Java

Yogja-Malang express !

Après 8 heures de train pour rallier Yogyarkarta à Malang on est complétement vidés! La pluie nous accueille à notre arrivée rendant la tâche de trouver un logement un peu moins agréable que d’habitude. Mais que voulez-vous ? C’est la saison des pluies ma petite dame ! Ne décourageant pas après s’être trompés de chemin, nous jetons notre dévolu sur un petit hôtel qui semble correct. Entre nous, nous y passerons une des pires nuits de notre voyage car les autres clients n’avaient décidément pas envie d’aller se coucher et faisait leur vie, comme si de rien n’était dans les parties communes à 1h30 du matin. Du coup, c’est les traits un peu tirés que nous découvrons dès le lendemain matin la petite ville de Malang.

Trajet Jogyakarta-Malang :
Nous avons pris le train à 7h30 pour arriver à Malang pour 140 000 roupies indonésiennes par personne soit 9,91 euros en classe éco. Super pratique, vous pouvez réserver vos billets de train depuis les supermarchés Indomaret qui disposent de bornes faciles d’utilisation. Il faudra ensuite que vous alliez une heure avant à la gare pour récupérer les billets de train physiques

Rythme local

La ville de Malang est assez tranquille et plutôt mignonne à visiter. Ici, il n’y a quasiment aucun touriste et c’est très appréciable. Nous avions initialement repéré cette ville en tant que point de départ pour les visites des monts Bromo et Ijen. Comme à notre habitude nous avions vu cette option sous l’angle: « chouette nous éviterons la masse de touristes qui passent d’habitude par Probolinggo pour atteindre facilement les deux sites ». Ce que nous ne savions pas c’est que çà allait aussi nous coûter plus cher mais le choix en vaudra largement la peine.

Asie-Indonesie-Malang-25.jpg

A Malang il y a vraiment tout ce qu’il faut même s’il n’y a pas une quantité astronomique de découvertes à faire. Nous passons en revue la grande mosquée où nous ne pouvons rentrer mais aussi l’église assez monumentale qui a aussi portes closes.

Les chauffeurs de pousse-pousse attendent patiemment l’arrivée ou non de clients. Pendant ce temps ils restent assis, pieds nus à contempler le temps qui passe.

Asie-Indonesie-Malang-01.jpg

Asie-Indonesie-Malang-03.jpg

Le marché aux oiseaux

Emblématique de la ville, le marché aux oiseaux est un endroit à voir. Des centaines de stands vendent des piafs de toutes espèces et de toutes tailles. Il y en a vraiment partout et quelques fois ça peut sentir la fiente. Sur le marché on trouve aussi des chats et des chiens et même des chouettes dans de toutes petites cages et on espère qu’il seront bientôt adoptés. On peut aussi acheter toutes sortes d’insectes peu ragoutants. Plus tard on nous expliquera que ces oiseaux sont destinés à des concours de chant. Les acquéreurs dressent leurs oiseaux pour qu’ils répondent à leurs signes de doigts et qu’ils se mettent ainsi à chanter. Il parait que c’est un loisir très fréquent ici et que les locaux raffolent de cette compétition.

Asie-Indonesie-Malang-10.jpg

Asie-Indonesie-Malang-28.jpg

Jardiland

Juste à côté du marché aux oiseaux, il y a le marché aux plantes, une sorte d’énorme Jardiland à ciel ouvert où l’on trouve de magnifiques espèces d’arbres, de plantes et de fleurs. Ce qui est sympa, c’est que c’est très joliment organisé et vraiment soigné.

Asie-Indonesie-Malang-15.jpg

On fait, on fait pas ?

Bientôt midi et on se pose à un café. Ce qui est sûr c’est que nous souhaitons rejoindre les monts Bromo et Ijen. Ce qui l’est un peu moins, c’est la manière dont nous pouvons atteindre ce but. En transport public ce serait trop long et cela nous ferait passer obligatoirement par Probolinggo, la ville que nous voulions éviter. Deuxième option, un chauffeur, mais cela coûte une vraie petite fortune. Troisième option, y aller en scooter ou moto mais que faire des sacs ? Et comment gérer les après-midi pluvieuses de cette période de l’année ? Décider de ne pas y aller ? Ce serait vraiment top bête.

Nous avions repéré une agence de voyage non-loin du marché aux oiseau et avions vu de bonnes critiques de celle-ci sur le net. Normalement nous sommes contre les tours organisés mais cette fois nous allons peut-être nous laisser tenter.

Nous nous rendons chez Bromo Holidays Tours et engageons la conversation avec celui qui semble être le patron. Nous lui disons que nous voulons absolument éviter les tours en car avec 50 personnes et que nous préférons quelque chose de plus privatif. Nous tombons d’accord sur un tour en deux jours, incluant la visite du mont Bromo, une nuit en guest-house avec petits déjeuner, la visite du Mont Ijen et le transport et les tickets vers l’embarcadère pour rejoindre Bali. Nous serions maximum 4 personnes et commencerions en Jeep pour la première étape puis en mini van pour la seconde. Nous tombons d’accord sur le principe, le programme et sur le prix après négociations. Le départ se fera alors le lendemain à 1 heure du matin… autant dire que l’option « nuit réparatrice » n’est pas envisageable.

Asie-Indonesie-Malang-24.jpg

Il nous reste donc une dizaine d’heures à attendre avant de monter dans la Jeep qui nous emmènera vers de nouvelles aventures. Nous tuons le temps en allant au cinéma voir Logan dans un grand Cinéplex super confortable. Après avoir mangé et marché de longues minutes sous la pluie, nous nous rendons à notre hôtel qui avait gentiment gardé nos sacs pour y passer quelques heures à geeker en attendant le départ.

Juste avant de nous rendre à l’agence, point de rendez-vous pour le départ, nous mangeons dans un super Warung (petit restaurant local). Mie Goreng et Nasi Goreng, comprenez nouilles et riz fris accompagnés d’un œuf au plat sont excellents et copieusement servis. Ils nous servent aussi un sublime smoothie à l’avocat et au chocolat. Une vraie tuerie à un prix défiant toute concurrence. Le restaurant s’appelle Warung Prasmana et se trouve non loin de l’hôtel Olino.

Nous avons encore deux bonnes heures à tuer et à l’agence, nous faisons la rencontre de Irul, un indonésien vivant à Malang et qui connait bien la France pour y avoir séjourné quelques mois récemment. Pour cause, il a même une chérie qui y habite. Nous échangeons sur les coutumes indonésiennes, sur sa vision de la France et passons un excellent moment de partage et d’amitié naissante. Il est l’heure de monter dans la Jeep. Il fait nuit noire, nos paupières et celles des deux allemands qui sont avec nous sont lourdes et pourtant, deux grosses nuits et journées nous attendent ! La suite, au prochain épisode.

Bromo Holidays Tours :
Inclus dans le tour, transports en Jeep et mini van, entrée sur les deux sites, deux petits déjeuner, une nuit en guest house, ticket de ferry pour se rendre à Bali. Prix négocié à 1 300 000 roupies indonésiennes par personne soit 92 euros par personne. Une belle somme qui aura vraiment valu le coup d’être dépensée

.
.
Nos prochains articles sur les volcans de Java :

indonesie-java-bromo Mont Bromo, objectif Lune
indonesie-java-ijen Mont Ijen, « abandonne tout espoir toi qui entres ici »
cambodge Voir tous nos articles sur l’Indonésie

2 réflexions sur “Malang, la porte d’entrée des volcans de Java

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s