Singapour, business is business

Quand tout ne se passe pas exactement comme prévu

Depuis Melaka nous avons un peu vécu une traversée du désert ! Comme à notre habitude nous voulions faire du hors circuit et visiter le parc national d’Endau Rompin en passant par la ville de Kluong. Échec cuisant ! Depuis cette ville où nous passons une drôle de nuit il est en fait impossible de rejoindre le parc national ! Direction Johor Bahru tout au sud du pays où nous passons deux jours sans grand intérêt bien que la ville ait un certain charme et de grands centres commerciaux bien climatisés ! Ce qui est pratique en revanche c’est que Johor Barhu est la porte d’entrée de la Malaisie vers Singapour.

Encore un petit effort

C’est entre autre depuis le grand centre commercial Johor Bahru City Square que l’on peut atteindre le passage frontière pour rejoindre Singapour. Depuis le grand terminal de transit qui se trouve juste à quelques mètres, on peut  marcher jusqu’aux guichets de sortie du pays. Un coup de tampon et on se trouve hors du territoire malais. On marche encore dans de grands couloirs pour arriver à un terminal de bus censé emmener jusqu’aux guichets d’entrée sur Singapour.

Arrivés en territoire singapourien une longue queue nous attend pour obtenir le tampon d’entrée dans le pays. On sort de là avec un gri-gri en plus sur notre passeport et direction les bus qui nous emmènent en centre-ville !

On a déjà réservé notre auberge de jeunesse sur place ce qui facilite notre installation. C’est pas le grand confort mais ça fera l’affaire pour les deux prochaines nuits. On pose enfin nos bagages et en route pour la découverte express de Singap’ !

Sortie du territoire :
Depuis le grand terminal à côté du centre commercial, suivre la direction Woodlands à pieds pour vous trouver au guichet de sortie du territoire. De là il faut marche quelques mètres pour atteindre le terminal de bus qui emmène au poste frontière d’entrée à Singapour. Comptez 4 Ringits pour vous rendre jusqu’à ce point. Attention vous ne pourrez pas payer en dollar singapourien à cette étape, pensez à garder un peu de monnaie malaisienne pour ce transfert
.
Entrée à Singapour:
En sortant du bus, vous vous dirigez vers le grand hall de passe de frontière. Ici attendez-vous à faire une très longue queue pour enfin arriver au guichet et obtenir le sésame. Une fois votre tampon en poche, rendez-vous aux terminal de bus pour trouver celui qui vous emmènera le plus proche de votre destination. Nous avons pris le bus direction Queen Street pour 6,5 Dollars singapouriens à deux soit 4,36 Euros. Encore une fois prévoyez l’appoint pour éviter les mauvaises surprises car il sont sans pitié

.
Changement de décor

Enfin pas vraiment car comme nous l’avons dit avant, la Malaisie était très très développée. Mais quand même, Singapour c’est clean, très clean et il faut s’habituer aux nombreux panneaux d’interdictions qui ornent murs et devantures ! Notre première impression est particulière car nous arrivons sous la pluie et devons nous réhabituer à des prix bien plus élevés que partout ailleurs en Asie du sud-est. Dans la plupart des restaurants ils vous rajoutent la taxe gouvernementale à 6% et 10 % pour le service. Ça fait des additions plutôt salées quand on avait l’habitude de manger pour 4 à 5 euros à deux en Malaisie.

Asie-Singapour-02.jpg

Le métro

Bonne nouvelle, le métro est très pratique pour se déplacer à Singapour. Pour environ 1,5 Dollars de Singapour par trajet vous pouvez vous déplacer très vite et confortablement installés dans des rames nickels et climatisées. On pense en rigolant à l’anarchie dans le métro parisien et savourons l’ordre et la quiétude de celui-ci.

Singa’tours

Désormais habitués aux tours immense nous levons la tête. Ici elles sont encore plus nombreuses et travaillées qu’en Malaisie et offrent un paysage vraiment particulier. Où que l’on regarde il y en a. Certaines abritent des hôtels de luxe, d’autres des centres commerciaux, d’autres encore des musées. Tout le monde y va de son imagination pour construire plus haut et plus clinquant.

Asie-Singapour-11.jpg

Le complexe Marina Bay Sands est un des plus impressionnant que l’on ai pu voir. Avec son hôtel au millier de chambres, son roof top piscine arboré et aménagé pour la visite des touristes, son immense centre commercial grand luxe et son casino démentiel, on se retrouve vraiment dans une ville parallèle.

Asie-Singapour-21.jpg

En plein Singapour, on peut même avoir l’impression d’être à Venise l’espace d’un instant en grimpant dans l’une de barques qui font la promenade sur le canal artificiel du centre commercial de Marina Bay Sands.

Asie-Singapour-28

Face au fleuve, il y a aussi un musée magnifique en forme de lotus. C’est le Musée Art-Science. Il abrite plusieurs expositions et au moment où nous y sommes il y en a sur l’astronomie et la conquête spatiale. Nous choisissons d’aller voir celle-ci: NASA, a human adventure. Premièrement, le musée tel quel est déjà sublime (gros coup de cœur de Nicolas) et de deux, l’exposition que nous voyons est vraiment bien faite et retrace l’histoire de la conquête spatiale de manière très interactive et ludique. Bon, c’est pas donné donné surtout quand on rajoute le simulateur 3G mais c’est une belle exposition.

Musée Art-Science :
Exposition « NASA, a human adventure », 20 Dollars de Singapour par personne soit 13,5 Euros
.
Sky Park Observation on Marina Bay Sands:
Nous n’y sommes pas montés mais pour information il faut débourser 23 Dollars de Singapour soit 15,5 Euros pour y monter et admirer les installations et la vue

Asie-Singapour-33.jpg

Le jour commence à tomber sur Singapour et le paysage devient finalement plus intéressant.  Entre chien et loup, l’atmosphère s’illumine petit à petit de lumières artificielles.

Asie-Singapour-35

By night

La nuit est là et tous les bâtiment sont éclairés de mille feux. Certaines tours que nous avions trouvé peu élégantes trouvent à nos yeux un charme nouveau, toutes en courbes et en lumières. Il est l’heure de dîner mais toutes les options qui s’offrent à nous sont assez onéreuses et dépassent notre budget. Au loin, nous voyons notre bon vieux Mc Donald qui ouvre grand sa porte aux âmes affamées et sans le sous ! Graisses saturées et sucres raffinés engloutis, nous retournons doucement vers notre auberge de jeunesse en passant par le quartier indien très animé.

Asie-Singapour-38.jpg

Asie-Singapour-40

Le jour du Dieu de l’indulgence et de la pitié

Le 22 février, les chinois du monde entier célèbrent le Dieu de la pitié et de l’indulgence, the God of Mercy. Nous sommes à ce moment là en fin de matinée dans le quartier de China Town et sommes happés par une marée humaine. Encens odorants, étales du marché remplies et beaucoup beaucoup de monde. Nous comprenons vite pourquoi quand une dame d’origine chinoise nous explique gentiment que c’est un jour particulier et que tout le monde se rend au temple pour prier. Elle nous explique que c’est aussi un jour favorable pour faire fortune et qu’il faut que l’on aille prier. Savait-elle que nous avions dû manger au Mc donald la veille par manque de budget ? Mais la foule immense contenue puis relâchée par les gendarmes bien occupés nous fait rester sagement derrière les barrières à admirer la ferveur de ce spectacle. Femmes et hommes d’affaire ont du prendre leur pause au travail pour se rendre au temple et attendent plus ou moins sagement l’accès au saint des saints. Quoiqu’il en soit, on reste les yeux grands ouverts face à cette transhumance spirituelle.

Asie-Singapour-53.jpg

Asie-Singapour-50.jpg

Du côté des hindous

Juste à 200 mètres de là, se dresse devant nous un très joli temple hindou plein de couleurs et de sculptures ornementales. C’est le moment des offrandes et des hommes habillés d’un sari en bas et torses nus viennent célébrer leurs divinités. Des chinois viennent aussi prier avec ferveur devant ce temple, c’est étonnant mais finalement nous remarquons que la manière dont les chinois pratiquent le religion bouddhiste est très ouverte et non cadenassée dans l’exercice seul de prier en temple bouddhiste.

Asie-Singapour-55.jpg

Un peu d’architecture

Sans connaitre forcement le nom de toutes les tours et de leurs architectes, il faut reconnaitre que Singapour accueille des projets vraiment audacieux et pour certains très réussis. L’opéra de Singapour de forme arrondie avec des pics tel un hérisson est vraiment un coup de cœur. L’observation des tours et de leurs détails est en soit une grande partie de la visite de la ville. On peut se sentir vraiment tout petits face à l’immensité de ces constructions qui ont pour but d’être toujours plus immenses, toujours plus impressionnantes voire intimidantes. Ce qui est agréable c’est qu’il y a toujours un mélange de construction imposantes et de jolis aménagement verts.

Asie-Singapour-61.jpg

Asie-Singapour-70.jpg

Asie-Singapour-81.jpg

L’emblème de Singapour, Gardens by the Bay

Il est difficilement envisageable de passer par Singapour sans faire un tour vers les jardins de la baie. On peut voir de très loin les grands arbres haut de plusieurs dizaines de mètres qui offrent de jour comme de nuit un spectacle surnaturel. Il est possible de monter sur les passerelles qui relient les arbres entre eux et se sentir un Robinson des temps modernes. Sur place, on peut aussi déambuler dans les différent jardins mis en scène avec élégance et goût. Les deux grands dômes se dessinent au loin. Ils abritent une des plus grandes serre botanique au monde dans un décor vraiment sublime.

Asie-Singapour-89Asie-Singapour-92.jpgAsie-Singapour-90

Asie-Singapour-96.jpg

Gardens by the Bay :
Entrée gratuite dans l’enceinte du parc
.
Serre aux fleurs:
Entrée à28 Dollars de Singapour par personne soit presque 19 Euros
.
Monter aux « Super trees »:
Montée en ascenseur à 8 Dollars de Singapour par personne soit un peu plus de 5 Euros

Il est tant de quitter Singapour, ces deux jours de totale découverte nous auront fait voir une ville aux multiples facettes. Ici, business is business et les gens comme à Paris n’ont pas le temps ! Il y a vraiment une classe à la singapourienne et femmes et hommes sont super chics. Il faut prévoir un budget assez conséquent pour pouvoir se faire vraiment plaisir dans cette ville mais il y a de belles visites à faire. A Singapour, on se sent un peu comme dans une bulle hors de l’ Asie du sud-est, une bulle qui reste encore un super endroit pour innover et faire des affaires.

Asie-Singapour-63
.
.

cambodge Voir tous nos articles sur la Malaisie
cambodge Voir tous nos articles sur l’Indonésie

7 réflexions sur “Singapour, business is business

  1. Coucou, j’aimerai passer quelques temps de mon voyage à Singapour, voire éventuellement étudier les possibilités de job. Combien de temps pensez-vous qu’on peut passer à Singapour pour l’explorer globalement ?

    J'aime

    1. Bonjour ! Alors on est resté que trop peu de temps à Singapour pour donner de vrais conseils ! Mais à notre avis, 5 jours/1 semaine c’est déjà très bien pour voir l’essentiel et s’imprégner des lieux 🙂 Et pour le job apparemment c’est l’eldorado en ce moment Singap pour qui veut s’expatrier alors pourquoi pas ?!
      A très bientôt !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s