Cameron Highlands, un peu d’air frais

On prend de la hauteur

Aujourd’hui, on fait le choix un peu flemmard de booker notre billet de bus pour les Cameron Highlands depuis notre guest house à George Town. Du coup, le matin, un mini van qui a tout de même une heure de retard nous emmène au gros bus direction les Cameron Highlands. Les gens déjà installés dans le car avant notre arrivée font la tête car on part plus tard à cause du retard de notre chauffeur et là on se dit: « pour une fois qu’on décide de ne pas tout faire par nous même voilà la résultat !. Que dire de plus à part que le chauffeur conduit très très mal et surtout… cerise sur le gâteau, notre bus tombe en panne en plein milieu de l’autoroute.

On attend tranquillement dans le car, la clim ne fonctionne évidemment plus, on suffoque, mais enfin, une heure après, le chauffeur réussit à faire redémarrer l’engin. Victoire ! Nous arrivons dans la ville de Tanah Rata,  point de chute principal pour la visite des Cameron Highlands et heureux de pouvoir sortir de ce satané cauchemar sur roues.

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-105

La ville est comment dire… plutôt laide. On se sent un peu comme dans une vieille station de ski qui aurait connu son heure de gloire. On se trouve à peu près à 1400 mètres d’altitude, ce qui change bien niveau température de la chaleur étouffante de George Town. Ça construit pas mal dans la ville et ses environs ce qui donne un paysage assez peu charmant. Heureusement, nous ne sommes pas là pour la ville. Nous posons nos bagages dans une super guest house recommandée par une amie. A la Father’s Guest House, on se sent comme dans une maison de campagne, les chambres y sont très cosy et comme l’air est bien plus frais dehors, on a plaisir à se blottir sous les couvertures. En plus, thé, café sont à disposition des clients qui peuvent s’installer dans les nombreux canapés et fauteuils de la guest.

Trajet George Town- Cameron Highlands:
Nous avons pris un bus depuis notre guest house pour 55 Ringits par personne soit 11,70 Euros. Vous pouvez trouver bien moins cher en vous rendant directement à la gare routière de George Town.
.
Father’s Guest House:
Chambre double très agréable aux alentours de 15 euros la nuit avec salle de bain partagée.

Un kilomètre à pieds, ça use ça use…

Il ne fait pas très beau ce matin mais c’est un temps assez fréquent aux Cameron Highlands. Au moins, nous n’avons pas la pluie ou très peu. Pour cette première randonnée on marche vers le nord de Tanah Rata, évitant la grande route et prenant la rue (jalan) Tengolok. Nous faisons la rencontre d’un chien qui commence à nous suivre. Nous le surnommerons Baabo. Mètres après mètres il est toujours là et après les premiers kilomètres, c’est comme si nous étions ses maitres. Il est tout fou et parfois nous avons un peu peur pour lui quand il va sur la route.

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-100.jpg

Après un enchainement de plusieurs routes moins fréquentées et plus jolies que l’axe principal, nous arrivons au début dun sentier qui commence au niveau d’une aire de camping. C’est parti pour 3 heures de marche dans une végétation dense. Nous sommes seuls et ne croisons personne. Baabo est avec nous, il veille au grain. Il s’amuse même à provoquer un grand singe qui nous observe d’en haut des arbres.

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-99.jpg

La marche est sportive et la jungle vraiment belle. Il y a des moments sublimes où la brume se mêle aux arbres donnant une atmosphère mystique à cette promenade. Ce chemin débouche au bout de deux heures sur le trail 5 qui nous ramène doucement à Tanah Rata. Ce qui est chouette c’est que nous n’avons pas à revenir sur nos pas et découvrons toujours de nouvelles choses.

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-91.jpg

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-82.jpg

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-79

A la fin de la ballade, Baabo est toujours là, à nous suivre. Il aura fait une bonne dizaine de kilomètres à travers la jungle sans jamais nous lâcher. Et c’est là le problème car arrivés en ville, il ne veut définitivement plus nous quitter. Nous devons ruser pour qu’il ne nous suive plus et nous avons un peu de peine car il est adorable et semble vraiment nous avoir adopté. Baabo reste sur la touche, nous rentrons à la guest house avec de belles image dans les yeux.

Plantation de thé et sacrée randonnée

Aux Camerons Highlands, les deux activités principales sont la randonnée et la visite des différentes plantations de thé des environs. Aujourd’hui, nous décidons d’aller visiter celles de l’exploitation du Cameron Valley Tea, beaucoup moins touristique que celle de BOH, les plus gros producteurs de thé noir de Malaisie. Il fût un temps aussi où l’on pouvait accéder aux plantations de Cameron Valley Tea via le trail numéro 13. Ce chemin est définitivement fermé et pas moyen de trouver d’itinéraire bis à pieds.

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-75.jpg

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-73.jpg

Pour nous y rendre, nous choisissons alors de faire du stop. Pas facile de se faire prendre par une voiture, ils passent tous assez vite à côté sans trop faire attention à nous. La chance tourne et un mini-van s’arrête à quelques mètres en avant de notre position. En vérité, il s’arrête car un des enfants qu’il transporte vient de renverser une boisson bien collante dans son véhicule. Ni une ni deux on court jusqu’à sa porte pour lui demander s’il peut nous conduire aux plantations. Il accepte gentiment et nous voilà embarqués dans un mini van scolaire. Il nous laisse à l’entrée de la plantation et continue son chemin vers la ferme aux abeille qui se trouve non loin.

Nous voici enfin sur les terres du Cameron Valley Tea au sud de Tanah Rata. On s’acquitte d’un droit d’entrée et on part à la découverte de ce bien beau paysage. Comme on ne fait jamais rien comme les autres, on prend un chemin à l’opposé de celui des autres touristes. On se retrouve vite à traverser un ruisseau sur un bout de bois et à se trouver plongés en plein milieu des plantations de thé sans chemin à suivre. Le bonheur. Ces plantations sont une belle découverte. On n’a pas la chance en revanche d’y apprendre quoique ce soit sur le processus de fabrication du thé, mais le paysage d’un vert presque fluo vaut le détour.

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-65.jpg

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-61.jpg

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-45.jpg

Site d’exploitation du Cameron Valley Tea:
Droit d’entrée à 2 Ringit par personne pour un accès aux plantations

La grande vadrouille

C’est là que commence la vraie aventure. Après avoir mangé trois snacks à la boutique de la plantation, on décide de rejoindre notre gust house à pieds. Heureusement il est encore tôt car ce qui nous attend est plutôt coton ! C’est dans la plantation que commence notre randonnée où l’on suit d’abord un chemin pas très engageant. Ici, on se fait encore un pote chien qui cette fois ne nous suivra pas aussi longtemps !

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-40.jpg

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-37.jpgToujours dans la plantation, on suit des chemins de plus en plus petits, la route disparait et nous bifurquons sur un sentier où des agriculteurs travaillent. Quelques kilomètres après, nous nous trouvons dans un village Orang Asli, où nous faisons la découverte de gens qui vivent vraiment avec le strict minimum, en communauté. C’est perturbant et émouvant à la fois, on a envie d’y rester plus longtemps et pourtant quelque chose nous en empêche malgré les sourires des nombreux enfants que nous croisons. Là, en plein milieu de la montagne, entre plantations de thé et jungle, ils vivent une vie, quasi coupée du reste du monde.

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-30.jpgasie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-28.jpg

Après ce passage dans le village, nous récupérons le trail numéro 6 en suivant les lignes hautes tensions à travers la jungle. Plus on monte, plus le décor est sublime. La vue sur le village que nous venons de quitter est incroyable. A partir de là, nous faisons les 5 kilomètres les plus physiques de notre expérience en randonnée. 5 kilomètres de montée abrupte sur des chemins de plus en plus petit jusqu’à leur disparition quasi totale en pleine jungle. Ça monte vraiment beaucoup beaucoup et ça ne s’arrête pas, c’est toujours plus difficile. Dès qu’on se retourne on aperçoit une vue de folie mais nos jambes sont bien fatiguées. Finalement, on arrive au sommet Gunung Jasar (1670 mètres) vraiment fiers d’avoir accompli ce qui est pour nous un petit exploit physique.

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-23.jpg

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-14.jpg

Une fois au sommet, nous cherchons le trail numéro 10 censé nous ramener vers Tanah Rata. Et là, c’est la descente à fond les ballons dans la jungle, toujours aussi belle.

asie-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-02.jpg

Cette randonnée est extra mais il faut être en très bonne condition physique pour la faire. A partir de là, sensations fortes garanties et courbatures en bonus le lendemain.

Pour situer les zones de nos deux randonnées, en rouge la première et en bleue la seconde au départ des plantations de thé:

camron-h

On a vraiment bien aimé notre virée aux Cameron Highlands. Beaucoup de tours opérateurs vous proposerons de faire des visites ou des randonnées mais ne vous montrerons jamais les endroits reculés où vous pouvez vous sentir en totale symbiose avec la nature. A vos chaussures de rando et vive l’aventure !
.
.

cambodge Voir tous nos articles sur la Malaisie

7 réflexions sur “Cameron Highlands, un peu d’air frais

  1. Merci pour ce beau compte rendu de vos randonnées dans les Cameron Highlands. Il est rare de trouver des avis aussi détaillés et positifs sur le net.
    Ca fait du bien et ça rassure. J’y serai dans 10 jours et je suivrai vos conseils !! Merci !!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Morgane !
      Merci pour ce commentaire qui nous va droit au coeur.
      Il y a vraiment de belles balades à faire là bas et pour les amateurs de restaurants indiens il ne faut pas manquer le Singh Chapati 🙂
      En tout cas, nous vous souhaitons d’en profiter à fond et n’hésitez pas à nous mettre un petit mot pour nous dire comment s’est passé votre séjour si le coeur vous en dit !
      Bonne journée,
      Cécile et Nicolas

      J'aime

  2. Cameron Highlands, ça nous rappelle de bon souvenirs. Ça fait en effet du bien de se retrouver avec un air frais et un peu plus sec (même si il pleut). On l’avait aussi apprécié lors de notre passage. Tanah rata n’est pas très beau mais les forêts autour sont superbes ! J’ai aussi un excellent souvenir de la Moissy Forrest par exemple bien qu’on se soit pris un orage terrible là-haut.

    J’ai une petite question concernant votre parcours Indonésien que vous allez commencer bientôt. A Bali, vous semblez suivre la côte sud de l’île. Lors de la préparation de notre voyage nous avons plutôt vue que c’était la côte nord et le centre côté Ubud qui paraissait intéressant. D’où vient votre choix ?

    En tous les cas, votre blog est très sympa à suivre et très bien écrit. Bravo ! Nous avons hâte de vous lire en Indonésie ;-).

    Bonne continuation.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour !
      Merci pour votre commentaire qui fait toujour chaud au coeur 🙂 C’est vrai que les Cameron Highlands nous laissent de bien beaux souvenirs aussi !

      Pour Bali en fait nous n’avons encore rien prevu ( comme d’habitude en fait). Le site planificateur à contre-sens dont nous nous servons a en fait fait par defaut le chemin le plus court vers notre prochaine destination sûre Denpasar ( car nois y prenons un vol). Donc sur cette carte il ne faut se fier qu’a ce qu’on a déjà fait et où l’on se trouve actuellement ! Pour la suite c’est plus énigmatique pour l’instant.
      Belle journée a vous

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s