George Town, bouillon de cultures

Koh Tao (Thaïlande) —> Penang (Malaisie), un long voyage !

Thailande securite.png

Depuis Koh Tao nous avons fait le voyage jusqu’en Malaisie via Surat Thani en ferry de nuit pour arriver en train à Hat Yai proche de la frontière. Il faut savoir que la zone de l’extrême sud de la Thaïlande est fortement déconseillée aux visiteurs. Voici ce que l’on peut lire sur le site du Ministère des affaires étrangères: « Les violences se poursuivent dans les provinces de l’extrême sud du pays, où ont lieu des attentats et incidents quotidiens. Les voyages sont formellement déconseillés dans ces régions où l’état d’urgence a été décrété : provinces de Narathiwat, Pattani, Yala et Songkhla ». Pas vraiment rassurés nous passons quand même en terrestre dans cette zone, les prix des billets d’avion étant exorbitants.

A Hat Yai nous ne ressentons aucun malaise, c’est une ville tout ce qu’il y a de plus normale et nous ne remarquons aucun signe de danger. Nous y dormirons une nuit. Le lendemain matin très tôt et avec un autre train, nous rejoignons Padang Besar, le poste frontière entre la Thaïlande et la Malaisie. Simple formalité administrative, il n’y a rien à débourser pour l’obtention du Visa. En trois coups de tampons nous voici en territoire malais prêts à découvrir un pays encore tout à fait inconnu pour nous deux. Le prochain train nous transporte jusqu’à la ville de Butterworth qui est en fait un immense port d’où partent entre autres les navettes pour rejoindre George Town sur l’île de Penang. Après un sacré voyage, nous voici enfin arrivés !

Train Surathani-Hat Yai :
Depuis la station de bus Down Town Talad Kaset prendre un car pour la gare de Surat Thani pour 20 bahts par personne. Puis à la gare, prendre un train pour Hat Yai à 55 bahts par personne. Nos horaires: départ 9H46 arrivée à 16H50 à Hat Yai. Vu l’heure on ne peut repartir que le lendemain pour la frontière malaisienne
.
Train Hat Yai-Padang Besar(frontière):
Départ 7H30 arrivée 8H25 pour 70 bahts par personne
.
 Train Padang Besar- Butterworth (Malaisie):
Départ 10H25. 115 bahts par personne dans un train très moderne
.
Traversée en ferry Butterworh-Penang:
Traversée de 20 minutes pour rejoindre l’île de Penang avec sa capitale George Town pour 1,20 Ringgit soit 25 centimes d’euros

A la découverte de George Town

George Town, c’est la capitale de l’état de Penang une île au nord ouest de la Malaisie. Penang, ce n’est pas l’île de sable blanc paradisiaque à laquelle on pourrait penser en imaginant cette région du monde. En 20 minutes de ferry-navette nous arrivons dans cette ville insulaire plus que surprenante par sa taille et sa diversité.

asie-malaisie-george-town-100

La première chose qui nous frappe en arrivant c’est la très grande mixité culturelle qui y règne. Il y a clairement trois communautés principales qui y vivent et trois religions fortement marquées qui en découlent. Une grosse communauté indienne est représentée dans la ville qui a même son quartier « Little India » très imprégné des coutumes indiennes, odeur d’encens inclus ! On y trouve aussi de nombreux commerces et restaurants indiens et bien sûr pas mal de temples hindous. Les chinois sont aussi extrêmement bien implantés ici et observe un style de vie très communautaire propre à leur culture. De nombreux temples bouddhistes et des quartiers type « China Town » se trouvent facilement à George Town. En fait, il suffit de suivre les lampions rouges ! Et pour finir, la population malaise. Ensemble il forment le peuple malaisien et nous offrent un nouveau regard sur l’Asie. Il faut savoir que la religion principale des malais est l’Islam. Nous trouvons donc beaucoup de mosquées ici qui rythment avec leurs appels à la prière les journées de la ville. La culture malaise est unique et en même temps imprégnée de toutes les autres cultures. La confession catholique est aussi représentée ici, à une échelle moins grande mais elle y trouve sa place avec de belles églises assez imposantes. Cette phrase tirée de l’article 3, paragraphe 1 de la constitution malaisienne nous dit d’ailleurs que:

« L’islam est la religion de la Fédération ; mais les autres religions peuvent être pratiquées en sécurité et en paix dans toutes les parties de la Fédération. »

Et c’est exactement ce que l’on ressent, chaque personne fait ce que bon lui semble tant en terme de confession que d’habitude culturelle tant qu’il accepte, tolère et prend en compte la mixité culturelle et religieuse très forte dans le pays.

Le musée d’État de Penang

Dans le centre de George Town, la visite de ce musée vaut le coup. On y apprend surtout beaucoup de l’époque de l’arrivée des colons européens en Malaisie. Successivement depuis le XVI ème siècle, portugais, néerlandais et britanniques ont vu en ce territoire une vrai mine d’or. Toute cette évolution nous amène jusqu’à la déclaration d’indépendance de la Malaisie en septembre 1963 et encore après dans la création du gouvernement malaisien. Dans ce musée, on découvre aussi l’origine de l’implantation des communautés historiques de Penang, chinoises, indiennes, malaises, leur histoire et traditions. Nous sommes transportés dans des découvertes vraiment riches et on y passe un très bon moment « culture » facile d’accès.

asie-malaisie-george-town-99

State Museum Penang :
Entrée très peu chère à 1 Ringgit par personne soit 20 centimes d’Euros. A ce prix là, il ne faut pas se priver d’un peu de culture

Les temples chinois

Nous arrivons en Malaisie en pleine célébration du nouvel an Chinois qui dure une bonne quinzaine de jours pour enfin rentrer officiellement dans l’année du coq. La communauté chinoise étant très implantée, l’économie et les festivités de la ville deviennent plus denses à cette période. Il  a des lampions partout et on s’imagine en Chine à certains endroits. Il faut dire que c’est plaisant et que cela aiguise notre curiosité sur l’empire du milieu. Il y a trois temples sublimes qui sont tout proches, Yap Kongsi, Hock Teik Cheng Sin et le plus connu et le plus visité le Khoo Kongsi dont l’entrée est payante mais qui dispose aussi d’un très joli musée au sous-sol.

asie-malaisie-george-town-48
Hock Teik Cheng Sin Temple

asie-malaisie-george-town-43

asie-malaisie-george-town-54

asie-malaisie-george-town-36
Khoo Kongsi Temple
asie-malaisie-george-town-29
Détails au Khoo Kongsi

asie-malaisie-george-town-33

asie-malaisie-george-town-27

Xīn nián kuài lè ! Bonne année chinoise !

Khoo Kongsi Temple:
Entrée payante à 26 Ringgit par personne soit 5,50 Euros. Les deux autres temples sont libres d’accès et gratuits car ils ne comportent pas de « zone musée »

La ville du street art

Partout dans la ville il faut être attentif car l’art de rue est très présent. C’est très sympa donc d’aller à la recherche de fresques plus ou moins récentes. Un vrai jeu de piste avec la découverte du  célèbre « garcon en moto » qui est un des emblèmes du street art à George Town. Il y a plein de petites rue adorables à George Town et c’est super agréable de s’y perdre. On tombe parfois dans des quartiers plus bordéliques que d’autres mais encore une fois, cette richesse d’ambiance et d’influences culturelle est délicieuse. Le centre-ville de la cité est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

asie-malaisie-george-town-42

asie-malaisie-george-town-15

La mosquée du Kapitan Kelling, lieu emblématique de la ville

C’est la plus grande et la plus ancienne mosquée de la ville. Datant du du début des années 1800, elle a été complétement rénovée et prend une place magistrale dans la ville. On peut la visiter avec des guides sur place qui sont très heureux de transmettre un peu de la culture musulmane aux touristes. La visite est rapide étant donné que l’on a pas accès à tous les espace mais on a bien aimé découvrir ce haut lieu de spiritualité pour la communauté musulmane de George Town. Et pour y entrer ils prêtent de quoi se couvrir si vous n’avez pas la tenue adéquat.

En tant que « capitale » de la gastronomie malaisienne on peut aussi souligner que l’on se régale les papilles dans cette ville qui offre autant de petits « boui-boui » de rue, que de très bons restaurants, toutes origines culturelles culinaires confondues.  Au revoir George Town !

asie-malaisie-george-town-09
.
.
Un diaporama du street art dans la ville :

Ce diaporama nécessite JavaScript.


.
.

cambodge Voir tous nos articles sur la Malaisie

2 réflexions sur “George Town, bouillon de cultures

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s