Vietnam, ce que l’on en retient

Notre visite au Vietnam nous laisse un sentiment particulier: celui de n’avoir pas pu vraiment découvrir les gens et la culture de ce pays. Mais toute découverte est bonne à prendre et nous sommes heureux d’avoir pu visiter cet endroit.

Les locaux

Nous avons eu le sentiment et en particulier à Hanoi de ne pas forcément être les bienvenus. Nous nous attendions en fait (peut être à tort) à une hospitalité similaire au Népal ou au Laos, pays dans lequel nous nous trouvons actuellement. On peut se sentir un peu comme des billets de banque sur pattes et ça surtout dans les lieux touristiques, où les marchands ambulants peuvent être très insistants, parfois en vous suivant sur une rue entière. Les sollicitations y sont permanentes et pas forcement bienveillantes, les prix sont spécialement gonflés pour nous ce qui ajoute à cette désagréable impression d’être arnaqués et méprisés. Avec cela, pas facile de faire de vraies rencontres même en s’éloignant des coins à touriste.

Il s’agit d’un sentiment général qui ne peut résumer à lui seul l’ensemble des personnes que nous avons rencontré. Nous avons fait de belles rencontres, surtout chez les jeunes, qui semblent s’ouvrir d’avantage aux touristes et apprendre l’anglais. Ils viennent voir les passants étrangers et passent un bout de temps avec eux pour pratiquer l’anglais.

Ce billet de blog sur le sujet résume très bien notre ressenti sur les locaux, oscillant entre enchantement  et désillusion : adiosparis.fr

Les paysages

Les rizières de Sapa, les formations karstiques de la baie d’Ha Long, les rivières translucides et temples du centre d’ Hanoi, tout cela fait du Vietnam un pays beau à voir et varié. Mer, montagne, campagne et ville, chacun peut y trouver son bonheur.

La nourriture

Bo Bun, Pho, Banh mi, smoothies à l’avocat, bâtons de canne à sucre et autres découvertes font du Vietnam une bonne destination pour les amateurs de plats simples faits à base de produits frais. La street food se pratique à tous les coins de rue, où jeunes et moins jeunes se retrouvent pour grignoter quelques brochettes et autres frites de patate douce. Sur de tous petits tabourets, il fait bon s’assoir pour déguster quelques spécialités plus ou moins… étonnantes !

Infos pratiques

Au 19 décembre 2016, 1 euro= 23 718,64VND. En se débrouillant bien, la vie n’est pas chère au Vietnam. Les tarifs se négocient peu et le rapport client-vendeur n’est vraiment pas très agréable. Pour se nourrir c’est très économique et pour se loger il faut chercher un peu plus. Nous avons deux bonnes adresses sur Hanoi à partager:

Hanoi Massive Hostel: on y trouve des chambres privées à 290VND et des dortoirs à 120 VND par personne petit-déjeuner et bière offerte inclus. Bonne ambiance dans le quartier touristique mais un peu bruyant par moment. L’auberge se trouve juste à côté de la grande cathédrale d’ Hanoi.

Thu Giang Guest House: plus au calme, toujours dans le vieux quartier, les chambres privées avec salle de bain sont entre 5 et 15 euros. L’accueil est très chaleureux, les propriétaires sont adorables et parlent un français très correct et un très bon anglais ce qui est très très agréable au Vietnam.

Le budget

Nous avons passé 14 jours au Vietnam pour un budget de 38 euros par jour soit 19 euros par jour/personne hébergement, nourritures et sorties compris. Cela en fait une destination très économique pour voyager.

Les transports et la route

Il est très facile de se déplacer au Vietnam. Les réseaux publics de bus se prennent facilement et les prix sont très raisonnables pour de plus ou moins longs trajets. On se sent plutôt en sécurité sur la route, les chauffeurs ne conduisent pas trop vite. Quand on est piéton c’est une autre affaire, il n’y a strictement aucun respect pour celui qui utilise ses pieds pour se déplacer. Le deux-roues est une vraie religion, il est très facile d’en louer pour pas cher, cependant conduire dans une ville comme Hanoi peut vite devenir très dangereux tant le trafic est chaotique et le code de la route inexistant.

Et pour finir:

En 14 jours, nous avons fait 948 km de bus, marché 110,4 km pour un total de 166 000 pas !

vietnam-hanoi-catba-sapa-11

.

Notre itinéraire au Vietnam :

.

vietnam Voir tous nos articles sur le Vietnam

7 réflexions sur “Vietnam, ce que l’on en retient

  1. Le côté « billets de banque sur pattes » m’a été confirmé par un copain qui a fait une grande virée en extrême orient, dont le Vietnam, et qui m’a rapporté ne pas avoir du tout eu ce sentiment au Cambodge.
    Je n’ai pas encore eu la chance de visiter ces contrées, donc pas eu le loisir d’expérimenter par moi-même…
    Bises !

    J'aime

    1. Malheureux mais bon c’est comme ca! On le ressent beaucoup moins au Laos ou alors c’est fait avec plus de finesse et ca passe mieux 😉 Quant au Cambodge nous allons voir, nous y arrivons bientôt! Grosse bise!

      J'aime

  2. Je me dois de vous féliciter, en effet, car, c’est propre, net, précis, sans fausseté.
    Bien organisé, présenté.
    Je pense tout simplement que vous avez compris : en respectant le visiteur, il adhèrera.
    Un très grand bravo à vous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s