Hanoï, la vie au cœur des lacs

Hanoï ou Hà Nội en vietnamien est surnommée « la ville entre les fleuves » mais on pourrait aussi l’appeler simplement la ville de l’eau car même si elle n’est pas bordée par la mer, ses nombreux lacs (Hoan Kiem, Lac de l’ouest, Bambou blanc) et son emplacement sur les rives du delta du fleuve rouge en font un ville bien « irriguée ».

A Hanoï ça bouge, ça circule en deux roues quasi exclusivement, ça klaxonne beaucoup encore une fois. Des selfies à tous les coins de rue, chez les jeunes mais aussi chez les plus âgés. Une jeunesse très coquette, des bars branchés un peu partout.

hanoi-streets-vietnam

Noël se prépare à Hanoi, décorations lumineuses en vente, vitrines aux couleurs des fêtes de fin d’année. Nous ne savions pas à quel point Noël était une fête importante dans ce pays majoritairement bouddhiste. C’est toujours drôle d’imaginer un Noël alors qu’il fait 25 degrés à l’extérieur.

De nombreux commerces s’étalent sur les trottoirs: restaurants, magasins de vêtements, de chaussures, de souvenirs. Les vietnamiens mangent très souvent dehors, sur le pouce et sur le trottoir que chaque restaurant privatise avec de toutes petites tables et de toutes petites chaises. Banh Mi, Pho, Bun Bo, il y a de quoi se régaler pour pas cher. De ce fait aussi, les trottoirs, jonchés de scooters, tables, clients et autre sont difficilement praticables.

dsc07955

hanoi-life-street

Il est difficile de traverser une rue à Hanoï, il n’existe aucun régime de priorité et il faut se déplacer en crabe en suivant le flot des voitures pour pouvoir atteindre le trottoir opposé. Certains grands croisements sont pourvus de feux rouges, mais ils ne dispensent pas de la vigilance tant ils semblent facultatifs. Il faut prendre le rythme et puis ne pas avoir peur d’y aller en se disant que de toute façon si vous n’y allez pas ils ne vous laisseront jamais passer.

traffic-in-hanoi-vietnamhoan-kiem-lake-hanoi-vietnamLe lac Hoan Kiem, au centre du quartier le plus touristique d’Hanoï est un lieu très populaire où toutes les générations se retrouvent. Hoan Kiem veut dire « lac de de l’épée restituée » faisant référence à la légende qui l’entoure. Nous avons pu découvrir à notre arrivée le lac sous une forme encore plus agréable : ses abords sont rendus totalement piétons du vendredi au dimanche chaque semaine.

Entièrement piéton pendant ces trois jours, le tour du lac devient un terrain de jeu géant pour tous ceux qui veulent passer du bon temps entre amis ou en famille. Jeux de balle, de force, hoverboards, danse… Tout est prévu pour passer une bonne soirée. Pour ceux qui veulent seulement marcher, il est possible de manger des glaces de chez Thuy Ta (délicieuses et pas chères) en se baladant tranquillement. Nous avons beaucoup apprécié vivre au rythme des locaux qui savourent vraiment ces trois jours sans véhicules autour de leur lac légendaire.

young-people-hoan-kiem-lake-hanoi

hanoi-1

Au milieu du lac se dresse un temple (Ngọc Sơn), magnifique et éclairé à la nuit tombée. Le spectacle vaut vraiment le détour. De jour comme de nuit, de nombreuses personnes visitent ce sanctuaire qui promet un panorama exceptionnel sur l’ensemble du plan d’eau.

Il y a aussi un autre temple (Đình Nam Hương), moins visité mais tout aussi joli qui se trouve aussi à côté du lac. Très paisible, le temps s’écoule doucement dans cet endroit au charme incontestable.

temple-hoan-kiem-lake-hanoi-vietnam

Nous avons aussi visité le parc botanique de Hanoï (comptez 2000 Dong par personne pour y entrer soit moins de 9 cents), apprécié par les locaux pour son cadre agréable avec un grand plan d’eau qui permet à certains de pêcher de (gros) poissons. D’autres y viennent pour un footing et pour s’entrainer aux agrès. Nous étions bien contents de pouvoir y faire une belle pause loin du vacarme de la ville. Et nous nous y sommes même endormis sur un banc !

Les enfants sont à l’honneur dans cette ville et donnent le sourire. Leur spontanéité est toujours la bienvenue, qu’ils soient en train de faire les fous dans des petites voitures électriques, de déambuler dans des parcs ou encore de jouer au football devant la grande cathédrale. Ils apportent un souffle frais à la ville.

hanoi-vietnam-playing-chlidren

west-lake-hanoi-vietnam

Dans un décor mystique nous avons fait la rencontre du lac de l’ouest, le plus grand d’Hanoï. Les infrastructures de loisir sur le lac semblent un peu laissées à l’abandon donnant au paysage un caractère vraiment particulier.

Après cette balade sur les bords du lac, nous revenons par le quartier de la gare qui a laissé à la ville un grand chemin de fer hors d’usage se promenant entre habitations et commerces. Il est assez agréable se se perdre un peu dans la ville en suivant ces rails qui font passer dans des endroits peu balisés.

hanoi-rail-way-vietnam

Pour se loger à Hanoï à un prix très correct nous avons trouvé le Massive Hôtel une guest house très sympathique et propre qui propose de bons prix. Pour une chambre privative (petite mais fonctionnelle) comptez sur un prix de 290 000 Dongs (12 €). Petit-déjeuner et bière offerts ! Il se situe aux portes du quartier historique d’Hanoï à côté de la grande cathédrale Saint Joseph.

Nous avons aussi déniché une pâtisserie dont le goût des croissants nous transporte à Paris. Comme nous sommes sympa et que nous partageons, voici l’adresse où ils préparent entre autre ces merveilles.

Hanoï mérite une halte de quelques jours. Quelques bonnes rencontres peuvent se faire mais il ne faut pas s’attendre à aller dormir ou manger chez l’habitant comme cela se fait facilement dans d’autres pays.

La barrière de la langue est très importante à Hanoï mais aussi dans tout le pays. Ils ne parlent quasiment pas l’anglais ce qui rend les interactions parfois chaotiques.

Nous avons rencontré quelques étudiants qui voulaient progresser en anglais et n’hésitent pas à venir nous parler pour pouvoir enrichir leur vocabulaire. Uyen est venue à nous pour  un projet qu’elle devait mener pour ses cours. Elle devait nous raconter l’histoire du lac Hoan Kiem en filmant l’échange. Ces moments, plutôt agréables montrent une envie de changement chez la jeune génération qui se veut plus ouverte à l’international.

 

 

vietnam Voir tous nos articles sur le Vietnam

7 réflexions sur “Hanoï, la vie au cœur des lacs

  1. Bonjour, l’atmosphere a bien change en 20 ans. Ce n’etaient que des velos, des tonnes de velos. La traversee des rues etaient deja du sport. Les vieux parlaient francais avec joie et les jeunes Anglais.
    Les gens etaient super adorables.
    Merci pour la ballade

    J'aime

  2. Ça donne envie d’aller découvrir ce bout d’Asie. L’ambiance telle que vous la décrivez le WE au bord du lac Hoan Kiem me fait penser à notre balade à travers Pékin un vendredi soir le long du lac Houhai : ça bougeait dans tous les sens, musique, jeux, foule décontractée…
    Quand au lac de l’Ouest, c’est plutôt ambiance Coney Island à New York, avec les vestiges des attractions passées et le côté décalé des rails désaffectés…
    Attention à la circulation : j’ai un pote dont le frère vit à Hanoi et qui a eu un grave accident de motocyclette, il a failli y rester : (
    Profitez bien !
    La bise

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s